200819 BAMYRIS
NewsVintage

Amanulla Salarroo : Pour l’amour de sa Mini 1275 GT Clubman

Beaucoup s’accorderont à dire que la Mini est une voiture agréable à conduire en sus d’être mignonne. Amanulla Salarroo est aussi tombé sous le charme de l’une d’entre elles. Une épave lui a tapé dans l’oeil il y a onze ans. C’était à Notre Dame, Montagne-Longue. Il découvre que la Mini 1275 GT Clubman était importée par un Mauricien. « On voit rarement une Mini 1275 GT Clubman sur les routes à Maurice. Passionné de voitures vintage, je n’ai pu m’empêcher de me l’offrir », se souvient Salarroo Amanulla, 52 ans. Il débourse alors Rs 8 000.

Il est conscient que la restauration exigera du temps et un investissement conséquent. Cela ne le décourage pas pour autant. Il se connecte sur internet et achète les pièces manquantes. Il importe certaines d’Angleterre. Ailerons, plaque d’immatriculation, jalousie pour la lunette arrière, tableau de bord, matériel de sonorisation et moteur, entre autres, sont parmi les pièces figurant sur la liste à acheter. Amanulla Salarroo se consacre aussi à restaurer l’habitacle comme il l’était auparavant. « J’ai investi pas moins de Rs 100 000 pour remettre à neuf le véhicule », dit celui qui a vécu quelque temps à Madagascar.

Aujourd’hui, la Mini 1275 GT Clubman est estimée entre Rs 250 000 à Rs 275 000. Mais il ne souhaite pas s’en séparer de si tôt. « J’utilise la voiture uniquement pour assister à un mariage, participer à une exposition de vieilles voitures ou pour une urgence. Je ne la roule que quand le temps est clément. La Mini m’a été d’une grande aide quand j’ai dû me rendre à l’hôpital dans le passé », partage notre interlocuteur. Il indique que la Mini 1275 GT Clubman se démarque par l’avant de sa carrosserie. De plus, selon son propriétaire, elle est pratique et spacieuse.

Amanulla Salarroo fait aussi partie d’un club de passionnés et collectionneurs de voitures vintage. D’ailleurs, il avait acheté un Land Rover Defender de 1993 dans une vente aux enchères. Il l’a vendu 15 jours plus tard. Il est également un passionné de grosses cylindrées. « Je suis le plus jeune d’une fratrie de cinq enfants. Mes frères aimaient les motos. Je tiens cette passion d’eux », dit-il avant d’ajouter qu’il a déjà escorté des cortèges. Il possédait aussi une Sidecar Honda Gold Wing de 1998. Il a d’ailleurs légué sa passion à son fils.

Photo : Marjoreland Potiah

Afficher plus

Articles Liés

Bouton retour en haut de la page
Fermer