News

Ces constructeurs automobiles qui font le pari de l’hydrogène

De plus en plus de constructeurs voient en l’hydrogène le moyen le plus propre en terme de transition énergétique. A l’heure où les jours des énergies fossiles sont désormais comptés, le groupe sud-coréen Hyundai vient ainsi de dévoiler sa stratégie afin de démocratiser l’hydrogène en lançant notamment de nouvelles technologies aussi bien dans l’automobile que dans le secteur du transport de personnes et de marchandises.

Hyundai s’est déjà engagé à électrifier l’ensemble de ses nouveaux modèles de véhicules commerciaux, avec des groupes motopropulseurs électriques à pile à combustible ou à batterie. Cette prise de conscience des bienfaits de l’hydrogène pour l’environnement ne date pas d’hier pour Hyundai qui a commencé à développer son premier véhicule à pile à combustible en 1998. Une quinzaine d’années plus tard, le constructeur lançait l’ix35 Fuel Cell, ouvrant la voie à la production en série de véhicules à pile à combustible. Depuis, d’autres modèles embarquent cette technologie, à commencer par le Nexo.

Au-delà de l’automobile, l’ensemble des véhicules industriels produits par le groupe Hyundai, tels que les bus et les poids lourds, seront tous dotés à partir de 2028 d’un système de pile à combustible. Le constructeur a par ailleurs dévoilé plusieurs concepts futuristes dont une station mobile, sous la forme d’un poids lourd doté d’équipements de recharge pour véhicules à pile à combustible. Cette station de ravitaillement en hydrogène serait ainsi capable de recharger jusqu’à 25 véhicules simultanément.

Pour rappel, un véhicule à hydrogène permet de parcourir de grandes distances sans produire la moindre émission de CO2, l’engin ne dégageant au final que de l’eau. De plus, leur plein ne prend que quelques minutes.

Outre Hyundai, un autre pionnier en la matière est Toyota. En 2014, le constructeur japonais lançait ainsi Mirai, sa première berline équipée d’une pile à combustible. C’est d’ailleurs la deuxième génération de Mirai qui détient le record du monde d’autonomie pour une voiture de série, soit 1.003 km couverts avec une seule charge. Honda est également très impliqué dans le développement de voitures fonctionnant à l’hydrogène.

En France, la startup Hopium, menée par Olivier Lombard, ancien vainqueur des 24 heures du Mans (catégorie LMP2), travaille sur un ambitieux projet de berline haut de gamme parvenant à atteindre des performances encore inédites pour un véhicule de série à hydrogène, c’est-à-dire dépasser les 500 ch de puissance, arriver à une vitesse de pointe de 230 km/h et afficher jusqu’à 1000 km d’autonomie. La production de la “Machina” pourrait démarrer dès 2026.

Afficher plus

Articles Liés

Bouton retour en haut de la page