Insolite

Chalo Rickshaw

Un rickshaw dans la ville. L’initiative revient à Raj Ramrachia, président de Cancer Association of Mauritius (CANMA) et du comité organisateur du concours de beauté Miss India Worldwide Mauritius.

« Après avoir fait des recherches, j’ai découvert qu’il y avait le châssis d’un vieux rickshaw dans un garage. Nous avons décidé de lui offrir une deuxième vie », explique-t-il. Raj Ramrachia s’est également lancé à la recherche de quelqu’un pouvant conduire un rickshaw. C’est ainsi qu’il a fait la connaissance de Manikkam Pannerselvam.

Manikkam Pannerselvam
Originaire de Chennai, Manikkam Pannerselvam est le seul « rickshaw wallah » à Maurice.

Cela fait 15 ans que cet Indien originaire de Chennai, du Tamil Nadu, en Inde réside à Maurice, plus précisément à Rose-Hill. Il est originaire de Chennai au Tamil Nadu, en Inde. Il explique que conduire un rickshaw est différent d’une voiture. « J’ai eu l’occasion de conduire un rickshaw pendant deux ans à Chennai. Ce n’est pas sorcier », confie-t-il.

Le front orné d’un trait prune et un « lungi » drapé autour des reins, Manikkam effectue une petite prière avant de prendre place derrière le guidon. Il a au préalable tracé des « tikas » (trois traits blancs en plaçant un cercle moutarde au milieu) sur la partie avant du véhicule. Une guirlande de citrons orne la plaque d’immatriculation, 3555 AC. Le pare-brise affiche « Chalo India ». Une guirlande de fleurs y est également accrochée.

Le « rickshaw wallah » (chauffeur de rickshaw), confortablement assis sur le siège blanc, met le moteur en marche. Ensuite, il enlève le frein à main avant d’appuyer sur la pédale de frein à l’aide de la plante de son pied droit. Manikkam appuie sur le petit bouton rouge pour démarrer le rickshaw. Les deux mains sont placées sur le guidon. La gauche change de vitesse et l’autre accélère le véhicule.

Manikkam explique que le rickshaw possède un moteur de 175 cc et peut atteindre une vitesse maximale de 40 km/h. Mais il n’a pas le fameux « meter », compteur permettant de déterminer le prix pour les kilomètres parcourus. « Même si le rickshaw a une banquette arrière, il ne peut accueillir de passagers. De plus, il effectue uniquement le trajet entre Curepipe et Ébène. Le rickshaw n’est qu’une attraction, sans plus », fait ressortir Raj Ramrachia.

Afficher plus

Articles Liés

Ceci peut vous intéresser
Fermer
Bouton retour en haut de la page