Your performance partner
News

Crise à la pompe : augmentation record du prix de l’essence

Réveil difficile pour les automobilistes ce mercredi 16 mai. Le prix du litre de l’essence est désormais fixé à Rs 52, ce qui représente une hausse de Rs 4,70, tandis que celui du diesel est passé de Rs 38,10 à Rs 41,90. Cette augmentation record de l’essence s’explique par la flambée du cours du pétrole sur le marché mondial depuis que le président américain Donald Trump a décidé de se désengager de l’accord nucléaire iranien. La situation pourrait s’empirer dépendant des prochains « moves » du pays des Ayatollahs, prévient le Pr Swaley Kasenally, ancien ministre de l’Energie et spécialiste du dossier pétrolier. Il estime que la structure de taxes sur le prix des carburants est « déraisonnable », les Mauriciens étant transformés en vaches à lait par le gouvernement. Le Pr Kasenally déplore que l’essence soit taxée à hauteur de 170%, car Maurice achète un litre à Rs 19, mais le revend aujourd’hui à Rs 52. Il invite l’Alliance Lepep à enlever le fardeau de Rs 4 qui est prélevé sur le litre d’essence pour le « Build Mauritius Fund ». Il faut rappeler qu’en 2017, le litre d’essence a accusé une hausse de Rs 8,45 en un an, alors que le litre de diesel a augmenté par Rs 8,60. La Petrol Retailer Association (PRA) va se réunir ce mercredi 16 mai pour décider s’ils doivent faire grève. Ils sont mécontents que leur demande d’une marge additionnelle de 50 sous pour chaque litre de carburant vendu n’ait pas été pris en considération. Ils s’indignent notamment qu’une nouvelle taxe de Re 1,45 sur un litre d’essence ait été ajoutée pour financer le « Price Stabilisation Account » dans le but de combler un déficit de Rs 333 millions. Autre mauvaise nouvelle pour les automobilistes : les cartes bancaires pourraient être refusées aux stations-service, les propriétaires se refusant à s’acquitter de certains frais de leurs poches.

Show More

Articles Liés