200819 BAMYRIS
MotoNewsNouveauté

Un défilé illégal de motos vire à la bagarre à Gros Cailloux

Un défilé illégal de plus d’une centaine de motos a dégénéré à Gros Cailloux ce jeudi 1er février vers les 11 heures. Des motocyclistes qui se dirigeaient au Morne ont tabassé un automobiliste et saccagé son véhicule, une Peugeot 307, après qu’il ait renversé l’un de leurs en effectuant un virage pour se rendre à une séance de prière dans un temple de la localité (voir aussi sur defimedia.info).

Il ressort que les motocyclistes roulaient en groupe et doublaient le véhicule sur une ligne blanche lorsque l’accident est survenu. Ils ont agressé le chauffeur à coups de poings et de casques, l’accusant de n’avoir pas mis son clignotant en tournant. Des témoins de la scène évoquent également qu’un coup de feu aurait été tiré en l’air mais cette information reste à être vérifier.

Des habitants du village sont venus à la rescousse de l’automobiliste car les motocyclistes s’en sont aussi pris à sa femme et ses enfants. A midi, deux individus ainsi que l’automobiliste ont été conduits à l’hôpital Dr A.G Jeetoo, à Port-Louis, pour des soins. Et le groupe de motards ont pris la fuite. Quant aux fauteurs de troubles, ils ont soutenu que « sa pa pu fini la nu pu revini la ».

Plusieurs unités de la police ont été déployées à Gros Cailloux pour éviter que la situation ne dérape lorsque les motocyclistes vont rentrer en fin d’après-midi. D’autres équipes présentes au Morne se sont contentées d’un constat. En vertu de la loi, de tels défilés sont illégaux, ce qui avait valu des soucis à l’ex-Premier ministre sir Anerood Jugnauth pour le cortège qui suivait son Audi A6 peu après sa démission comme président de la République

Les motocyclistes, issus de différents faubourgs de la capitale, ont l’habitude d’organiser un tour de l’île mais le nombre est à multiplier par dix les jours fériés. Ils se substituent souvent aux forces de l’ordre en réglant la circulation et défilent dans un bruit infernal, certains ayant des pots d’échappements modifiés. Ils provoquent également des embouteillages monstres, certains devant patienter jusqu’à 15 minutes avant de pouvoir se déplacer après leur passage.

 

Afficher plus

Articles Liés

Bouton retour en haut de la page
Fermer