200819 BAMYRIS
News

Des pistes cyclables pour mieux protéger les cyclistes

L’implémentation des pistes cyclables à Maurice, avec tous ses avantages et désavantages, a été depuis plusieurs années sur la liste des priorités du gouvernement.

Ces voies, dédiées uniquement aux deux-roues, seraient, selon les experts, une solution pour décongestionner nos villes qui seront appelées à devenir des zones piétonnières et cyclables à l’avenir. Mais pas que. L’implémentation de ces pistes cyclables réduirait aussi de manière considérable les dangers qui menacent perpétuellement les cyclistes et motocyclistes. Ces derniers sont considérés comme les plus vulnérables sur nos routes, avec plus d’un tiers des victimes d’accident de la route. Rappelons qu’en 2018, des 141 victimes d’accident de la route, 51 étaient des utilisateurs de deux-roues. Il est donc temps d’agir.

Dans cette optique, le Ministère des Infrastructures publiques a alloué un contrat en deux phases de Rs 11,71 millions à la compagnie mauricienne, Mega Design Ltd, basée à Quatre Bornes. La première phase consiste à réaliser une étude pour l’intégration d’un système cyclable dans notre schéma routier actuel. La seconde phase consiste dans l’élaboration d’un plan pour quatre villes et villages sur une base pilote.

Cependant, le partage de l’espace routier n’est pas aussi simple que cela, car un tel projet doit d’abord être intégré dans la culture de conduite des chauffeurs mauriciens. Selon une source au Ministère des Infrastructures publiques qui a été partie prenante des discussions, « la culture chez les chauffeurs doit changer, chacun doit pouvoir changer de mentalité. D’une part, il y a les motos et autres deux roues qui zigzaguent entre les voitures, et d’autre part, les chauffeurs de voiture qui n’ont aucune considération pour les cyclistes. De plus, il y a également le manque de courtoisie et à ce niveau, il y a toute une éducation à faire ».

L’implémentation des pistes cyclables n’est qu’une première étape. Il faut, en effet prendre en considération le manque d’espace dans nos villes, comme à Port-Louis où il est déjà compliqué de circuler avec les nombreuses déviations routières. Selon notre source, certaines rues pourront être converties en pistes cyclables alors que d’autres deviendront des zones piétonnières, mais tout cela est encore à l’étude.

Le projet de pistes cyclables, qui a été proposé par Daniel Raymond, le conseiller en matière de sécurité routière au Ministère des Transports, serait également une des solutions pour les vélos et motos électriques qui seront bientôt soumis eux aussi à une série de règlements.

Afficher plus

Articles Liés

Bouton retour en haut de la page
Fermer