News

“Dieselgate”: Deux Italiens de Fiat Chrysler inculpés aux Etats-Unis

Les autorités américaines ont annoncé mardi avoir inculpé deux responsables italiens du constructeur automobile Fiat Chrysler USA (FCA US, filiale du groupe Stellantis) pour avoir menti sur le contrôle des émissions de véhicules diesel vendus aux Etats-Unis.

Le ministère de la Justice accuse Sergio Pasini et Gianluca Sabbioni, qui habitent en Italie, d’avoir fait des déclarations fausses ou trompeuses sur les systèmes de contrôle de plus de 100.000 véhicules. Une troisième personne basée dans le Michigan, dans le nord des Etats-Unis, Emanuele Palma, a déjà été inculpée pour les mêmes raisons.

Ils étaient chargés de développer et calibrer certains moteurs diesel utilisés par Fiat Chrysler, y compris les logiciels destinés à contrôler le niveau des émissions polluantes des véhicules.

Selon les autorités, ils ont volontairement calibré les logiciels pour émettre moins d’oxyde d’azote (NOx), un gaz tenu pour responsable de nombreuses affections respiratoires, lors des tests officiels, et ainsi tromper les régulateurs et affecter les consommateurs.

Fiat Chrysler avait accepté début 2019 de verser jusqu’à 515 millions de dollars à différentes autorités américaines qui l’accusaient d’avoir truqué plus de 100.000 véhicules. Le constructeur s’était aussi engagé à rappeler les voitures affectées pour les remettre aux normes.

Cette affaire faisait suite au “dieselgate”, le scandale déclenché par le constructeur allemand Volkswagen quand il a admis en 2015 avoir équipé au total onze millions de ses voitures diesel d’un logiciel capable de fausser le résultat des tests antipollution.

 

Afficher plus

Articles Liés

Bouton retour en haut de la page