NewsSport Auto

Du Dakar au tir olympique, le Qatarien al-Attiyah voit double en 2021

Le Qatarien Nasser al-Attiyah vise un doublé inédit l’an prochain: une quatrième victoire sur le Dakar en auto en janvier puis un premier titre olympique à Tokyo pendant l’été en skeet (ball-trap), discipline où il avait glané du bronze en 2012.

“Je pense que nous avons de bonnes chances pour la deuxième édition (du Dakar) en Arabie Saoudite et notre objectif est de gagner”, a expliqué le pilote de 49 ans à l’AFP, avant de participer en fin de semaine au rallye de Chypre au volant d’une Volkswagen Polo avec son copilote français Mathieu Baumel, après avoir remporté le rallye d’Andalousie la semaine dernière.

Au volant d’une Toyota, Al-Attiyah a terminé deuxième du Dakar-2020, le premier à se tenir dans la péninsule arabique, derrière l’Espagnol Carlos Sainz (Mini) et devant le Français Stéphane Peterhansel (Mini).

“Je pense que la compétition se jouera entre (nous) si nous ne rencontrons pas de problèmes mécaniques”, estime le triple vainqueur du Dakar (2011, 2015 et 2019), qui se méfie toutefois de la “nouvelle équipe Prodrive, avec Sébastien Loeb et Nani Roma”.

Même si “une première année” est “difficile pour toute nouvelle équipe”, “des surprises peuvent survenir”, assure l’ancien concurrent du Championnat du monde des rallyes (WRC), qui a récemment fondé une académie dans une ferme près de Barcelone pour former des pilotes, des ingénieurs et des mécaniciens au rallye-raid.

C’est également là-bas qu’il s’est préparé pour ses septièmes Jeux olympiques.

“Malheureusement les Jeux ont été reportés à cause du Covid-19. Mais je serai prêt pour les Jeux olympiques de 2021”, promet al-Attiyah, qui avait échoué au pied du podium (4e) du skeet à Athènes en 2004, avant de grimper sur la 3e marche à Londres en 2012.

Cette fois-ci son “objectif est (la médaille) d’or”.

Afficher plus

Articles Liés

Bouton retour en haut de la page