EssaiNews

Essai – Honda CR-V : Le baroudeur familial

Honda propose le CR-V. Ce SUV s’annonce comme un véhicule adapté aux familles car généreux en termes de volume, et baroudeur grâce à sa transmission intégrale. Découvrons-le plus en détail sur les routes de l’Ouest et à la plage de La Prairie.

Les SUV sont à l’origine des 4X4 pouvant s’aventurer hors des sentiers battus. Ils ont peu à peu été déclinés en différentes sous-catégories. C’est ainsi que sont apparu les gros SUV familiaux capables de conduire la famille à l’école et au travail en semaine, ainsi qu’en balade durant le week-end. Ils ont progressivement remplacé le monospace. L’un des pionniers des SUV familiaux s’est fait une jeunesse et est maintenant disponible sur le marché mauricien. Il s’agit du Honda CR-V. Le Défi Moteurs l’a testé sur les routes de la côte Ouest, notamment à la magnifique plage de La Prairie près du Morne. Notre modèle d’essai est le 1.5T Executive.

Le Honda CR-V est imposant, particulièrement de profil. Le véhicule semble long avec ses 4,6 mètres de longueur. La face avant est marquée par le chrome de la calandre qui se confond avec les phares. Des touches de chrome sont aussi présentes dans le bouclier pour souligner les feux antibrouillard. Des bosses sur les côtés du capot et des nervures dans le bouclier donnent de la prestance au SUV qui dégage une impression de force. Sur le côté, les lignes sont tendues. La ceinture de caisse est relativement haute. Les vitres sont légèrement teintées à l’avant et davantage à l’arrière. On retrouve du chrome autour des surfaces vitrées. Les jantes de 18 pouces arborent un dessin travaillé qui allie noir et chrome. L’arrière est plus massif avec un hayon complètement vertical surligné par un petit becquet. Les feux en forme de L remontent sur les côtés du hayon. On note que les deux sorties d’échappement donnent un aspect sportif à cette poupe.

L’habitacle du Honda CR-V est loin de la sobriété. L’intérieur est très «japonais» avec un subtil mélange de modernité à travers, par exemple, le tableau de bord numérique, et de traditionalisme avec des inserts boisés. La sellerie est en cuir, tout comme le volant. Le tableau de bord a un dessin original. Celui de l’écran de la console central est moderne, contrairement au levier de vitesses qui est plus classique. Le bouton de réglage du volume de la sono sur le volant est tactile. L’inconvénient est que lorsqu’on passe le doigt ou la main dessus involontairement, le volume baisse ou augmente. Bizarrement, les comodos sont placées à la française et non à la japonaise. C’est-à-dire que la commande des clignotants et des phares est à gauche alors que celui des essuie-glaces est à droite.

Version sept places

Les 4,6 mètres de long du véhicule permettent de loger confortablement les passagers arrière. Le coffre est lui aussi grand avec 561 litres. Notons que le Honda CR-V existe également en version à sept places. Au vu de la taille du coffre, ce n’est pas étonnant. Quand on s’installe au volant, on note la présence de palettes pour les changements de rapports alors que la boîte de vitesses est à variation continue (CVT). C’est-à-dire qu’il n’y a pas de rapports à proprement parler mais la boîte ajuste en permanence la transmission. Du coup il n’y a pas d’à-coups. Les boîtes de vitesses CVT ont comme défaut de donner l’impression de mouliner à hauts régimes, mais ce n’est pas le cas de celle du Honda CR-V. Les palettes au volant permettent de baisser ou monter l’équivalent de sept rapports.

Le Honda CR-V se veut avant tout confortable. Le boc de 1 500cc turbo développe tout de même 188 chevaux. Mais avec ses 2,2 tonnes sur la balance, le SUV n’est pas sportif. En sus, les amortisseurs sont souples, ce qui apporte du confort, mais également du roulis en virage dynamique. Par contre, malgré son poids, le véhicule freine fort. Un simple toucher sur la pédale du frein suffit à ralentir efficacement le SUV. Un mode Eco permet de baisser la consommation qui est annoncée à sept litres aux 100 kilomètres, ce qui est très bon pour un gros SUV. Mais en situation normale, sans pour autant avoir le pied lourd, il faudra au moins ajouter un litre ou deux.

Notre modèle d’essai dispose d’une transmission intégrale. Il ne nous en fallait pas plus pour tester le Honda CR-V sur le sable de la magnifique plage de La Prairie. Le 4X4 est à l’aise en tout terrain. Malgré les pneus de route, l’adhérence est là sur le sable. Même sur une partie plus humide et où il est plus facile de se retrouver embourbé, le Honda CR-V traverse aisément. Ces capacités en tout-terrain sont accentuées par les amortisseurs souples.Un menu dans l’ordinateur de bord permet d’afficher sur l’écran de l’instrumentation la répartition en instantané de la transmission sur chaque roue. On voit donc quelles sont les roues qui travaillent le plus à chaque instant.

Le Honda CR-V s’annonce comme un allié de taille pour les familles à la recherche d’espace et de confort. Ses aptitudes en tout terrain lui donnent un avantage face à d’autres SUV qui ne sont faits que pour la ville. Son manque de dynamisme et son habitacle original peuvent être des défauts aux yeux de certains clients.

Fiche technique :

MOTEUR
Cylindres/type 4 en ligne
Cylindrée 1 498
Puissance 188 ch
Transmission Intégrale
Carburant Essence
Couple 240 Nm
BOITE DE VITESSE
Type Automatique CVT
PERFORMANCES
Vitesse maximale 200 km/h
Accélération (0 à 100 km/h) nc
CONSOMMATION
Consommation intra-urbaine nc
Consommation extra-urbaine nc
Consommation mixte 7 l/100 km
Emissions de CO2 167 g/km
Contenance réservoir 57 l
POIDS/VOLUME
Poids à vide 2 200 kg
ROUES
Jantes 235/60R18
Afficher plus

Articles Liés

Bouton retour en haut de la page