EssaiNews

Essai – Honda Fit : La citadine hybride « kawaii »

La Honda Fit revient dans une nouvelle génération. La citadine change grandement, spécialement au niveau du look qui rappelle la philosophie japonaise « kawaii ». Cela signifie « mignon ». Elle est aussi disponible en motorisation hybride, une première chez le concessionnaire local de la marque japonaise. Découverte de cette auto au cœur de Port Louis.

Honda continue de nous surprendre avec des designs osés pour ses autos. Après l’excentrique Honda Civic, spécialement dans sa version Type R, le constructeur japonais joue la carte du « kawaii », c’est-à-dire du « mignon », avec cette nouvelle Fit. Cette citadine est aussi connue à Maurice sous le nom de Honda Jazz. Elle est désormais disponible en version hybride, une première pour le concessionnaire E.A.L Man Hin and Sons. La nouvelle génération de la Honda Fit se veut une voiture urbaine certes, mais aussi familiale. C’est tout naturellement que Le Défi Moteurs a choisi de le vérifier en l’essayant en ville, l’environnement pour lequel elle est prédestinée. Virée donc dans les rue de Port Louis.

Comme nous l’évoquions précédemment, la Honda Fit arbore un design bien à elle. C’est spécialement le cas sur la face avant tout en rondeur. Les phares lui donnent un regard qui rappelle des personnages de dessins animés pour enfants. Les rondeurs adoptées sur la face avant, notamment au niveau des feux de jour, de la calandre et du bouclier, la rendent sympathique.

Sur les côtés, c’est une autre philosophie. Les designers semblent s’être inspirés des monospaces lorsqu’ils ont conçu la Honda Fit de nouvelle génération. C’est surtout le cas au niveau du pare-brise. Celui-ci est très allongé et débute sa course loin en avant au niveau du capot. Des custodes ont donc été installées entre les montants du pare-brise et ceux des portières. Le hayon très vertical est également un élément que l’on retrouve normalement sur les monospaces. La ligne de toit fait un arc de cercle du capot jusqu’au hayon. Les jantes à multi-branches de 15 pouces sont élégantes. Quant à l’arrière, il reprend les rondeurs et le style mignon de la face avant. La poupe n’a plus rien à voir avec celle de l’ancienne génération. Les phares ont une nouvelle signature lumineuse. La lunette arrière est bien intégrée au hayon. Le bouclier est arrondi.

Espace

L’habitacle est épuré et moderne malgré des couleurs neutres. Notre modèle d’essai dispose d’une finition haut de gamme. On retrouve donc une sellerie en cuir. L’instrumentation est numérique. Les informations y sont facilement lisibles. Il y a, à gauche, la charge des batteries, et, à droite, le niveau de carburant. Un écran tactile est placé au centre du tableau de bord. La surface en haut du tableau de bord est importante grâce au positionnement du pare-brise loin en avant. Cela donne une impression d’espace dans l’habitacle. Il ne s’agit d’ailleurs pas que d’une impression. En effet, la Honda Fit est spacieuse, bien plus que ce qu’on peut attendre d’une citadine. C’est surtout le cas à l’arrière. Les passagers y sont à l’aise que ce soit au niveau des jambes que de la tête.

Mais Honda n’a pas pensé qu’aux passagers en concevant la nouvelle Fit. Cette dernière se montre particulièrement modulable pour le transport de marchandises. Bien entendu, la banquette se rabat horizontalement pour cumuler le volume du coffre avec celui des places arrière. Cela permet de charger des objets en longueur. Mais le constructeur a aussi pensé aux objets grands de taille qui ne peuvent être transportés horizontalement, comme un arbuste en pot par exemple. Dans ce cas, les sièges arrière se replient verticalement et offrent ainsi un espace volumineux dans l’habitacle. Notons que la Honda Fit est bien équipée pour sa catégorie. On retrouve, par exemple, des aides à la conduite semi-autonomes.
Testons justement ces assistances sur la route. La voiture détecte les collisions imminentes avec un véhicule qui précède et peut donc freiner à la place du conducteur. Lors de notre essai, nous n’avons bien entendu pris aucun risque en essayant cette assistance au freinage d’urgence. Par contre, nous ne nous sommes pas fait prier pour tester l’aide au maintien dans la voie. Cette dernière est particulièrement adaptée à la conduite sur autoroute à condition que les lignes blanches soient bien visibles. Lorsque le conducteur franchit la ligne blanche sans mettre son clignotant, l’ordinateur de bord estime qu’il s’agit d’une faute d’inattention et il remet l’auto dans la bonne voie. On sent le volant tourner tout seul. Bien entendu, si on met le clignotant, le système ne s’active pas. C’est plutôt efficace et inattendu dans ce segment.

Urbaine

Même si la Honda Fit est à l’aise sur l’autoroute, son terrain de jeu favori reste la ville. Son faible rayon de braquage et ses dimensions contenues lui permettent de se faufiler dans les petites rues. Les virages serrés ne lui font pas peur. Elle tourne facilement là où des berlines ou SUV devront s’y reprendre à plusieurs fois. À faible allure, le moteur électrique est le seul à travailler. Lorsqu’on roule à allure plus importante, le moteur à essence s’enclenche et prend seul le relais. La transition est imperceptible. Il n’y a pas d’à-coup, on entend juste le moteur thermique rompre le silence du bloc électrique. Il recharge également les batteries. Si on a le pied un peu lourd ou qu’on a besoin de plus de puissance, pour dépasser par exemple, les deux moteurs travaillent ensemble apportant les 107 chevaux de puissance cumulée. La Honda Fit n’a pas besoin d’être rechargée, la recharge se fait automatiquement. Lorsque le moteur à essence est peu sollicité, en descente notamment, la recharge se fait relativement rapidement. Avec la puissance cumulée de son moteur de 1,5 litre et de son bloc électrique, la citadine passe de 0 à 100 kilomètres par heure en 9,4 secondes et atteint les 175 kilomètres par heure. Cela n’en fait pas une sportive, mais pour une conduite au quotidien, spécialement en ville, ces performances sont convenables. Son point fort se situe au niveau de sa faible consommation d’essence. Honda annonce une consommation moyenne de 3,7 litres aux 100 kilomètres.

La Honda Fit n’est pas une simple citadine à l’aise en ville, elle sait se montrer habitable et modulable pour une famille. Ses assistances à la conduite la rendent sûre, même sur l’autoroute. Sa motorisation hybride lui permet d’être économe. Son design ne plaira pas à tout le monde, mais il a l’avantage de la démarquer. Enfin, son manque de sportivité peut être son seul défaut, sauf pour un usage urbain auquel elle est normalement destinée. La Honda Fit hybride est disponible chez E.A.L Man Hin and Sons à Rs 1,325 million.

Fiche technique :

MOTEUR
Cylindres/type 4 en ligne / hybride
Cylindrée 1.498 cc
Puissance 107 cv
Transmission Avant
Carburant Essence & électrique
Couple 253 Nm
BOITE DE VITESSE
Type Autmatique CVT
Nombre de rapports na
PERFORMANCES
Vitesse maximale 175 km/h
Accélération (0 à 100 km/h) 9,4 s
CONSOMMATION
Consommation intra-urbaine nc
Consommation extra-urbaine nc
Consommation mixte 3,7 l/100 km
Emissions de CO2 88 g/km
Contenance réservoir 40 l
POIDS/VOLUME
Poids à vide 1.209 kg
ROUES
Jantes 185/55 R16
Afficher plus

Articles Liés

Bouton retour en haut de la page