EssaiNews

Essai – Kia Sportage : Un look futuriste

Le nouveau Kia Sportage est disponible à Maurice avec son look moderne qui ne laisse pas indifférent. Le Défi Moteurs en a pris le volant pour savoir si le design original est son seul point fort.

Qui a dit que seules les voitures japonaises ont des designs originaux voire excentriques ? Les constructeurs coréens s’y mettent également. C’est du moins le cas de Kia qui propose une nouvelle génération du Sportage avec un look bien à lui. Le design, c’est comme le goût et les couleurs, cela ne se discute pas. Néanmoins, le coup de crayon de cette auto ne laisse pas indifférent. Il faut dire qu’avec une telle compétition parmi les nombreux modèles de SUV sur le marché, il faut bien un moyen de se distinguer. Mais un SUV doit avoir d’autres qualités que son design pour convaincre les automobilistes. Le Défi Moteurs a pris le volant de la version la mieux équipée, c’est-à-dire le Kia Sportage GT line SX Pack + pour déterminer si c’est le cas de ce véhicule.

Décrire la face avant de la nouvelle génération du Kia Sportage s’avère plutôt difficile. Ce qui saute aux yeux, ce sont les phares. Pour commencer, les feux de jour sont en forme de boomerangs verticaux auxquels sont accolés les phares. Cette signature lumineuse permet de distinguer tout de suite le véhicule notamment quand il arrive dans votre direction ou votre rétroviseur. Cette signature lumineuse est inédite chez Kia. On se demande s’il s’agit d’une évolution qui se retrouvera dans d’autres modèles de la marque coréenne, ou simplement un exercice de style pour ce SUV.

C’est également le cas de la calandre. Une première grille béante permet d’avaler beaucoup d’air pour refroidir le moteur. Mais Kia n’a pas abandonné sa fameuse calandre en forme de nez de tigre. Elle certes plus mince, mais elle est bien présente, placée entre le nouveau logo Kia et la calandre principale.

Crédit photo : Fabien Dubessay

Sur les flancs, le nouveau Kia Sportage est moins typé SUV qu’on pourrait s’y attendre. Les lignes élancées et l’inclinaison du parebrise font presque penser à un break surélevé. Les nervures donnent au profil un look sportif, c’est notamment le cas de la ceinture de caisse qui s’élève vers l’arrière du véhicule. Les bas de caisse ainsi que les jantes bénéficient de designs travaillés. Cela donne un cachet dynamique et moderne à la voiture. L’arrière est lui aussi plutôt original avec par exemple un fin bandeau qui relie les deux feux, et une surface noir laqué en bas du hayon où est placée la plaque d’immatriculation. On distingue un extracteur d’air au bas du bouclier qui donne une touche sportive à la poupe.

Originalité

Crédit photo : Fabien Dubessay

La modernité et l’originalité du Kia Sportage se retrouve également à l’intérieur de l’habitacle. Cela se voit à tous les niveaux. Le tableau de bord par exemple est totalement numérique. Les informations affichées par l’instrumentation sont bien lisibles même lorsque la luminosité est importante, en plein soleil avec le toit ouvert par exemple. Un second écran tactile est placé au centre de la planche de bord. La console centrale est elle aussi moderne et originale dans son coloris noir laqué. Le levier de vitesse de la boîte automatique a disparu pour laisser la place à une molette. Les sièges arborent un style sportif dans cette finition GT Line. Ils sont confortables. On apprécie le positionnement des appuie-têtes qui soutiennent bien. Cela peut sembler un détail, mais ce n’est pas toujours le cas dans les voitures. On apprécie également le toit panoramique qui apporte de la luminosité à l’habitacle. Les passagers arrière bénéficient de suffisamment de places aux jambes comme à la tête.

Crédit photo : Fabien Dubessay

Bien qu’une version à quatre roues motrices soit disponible au catalogue, notre modèle d’essai dispose de deux roues motrices. Ce choix semble certainement le plus approprié, car comme la grande majorité des SUV, notamment les compacts ou les urbains, le Kia Sportage devrait rarement s’aventurer en tout-terrain. Cette configuration le rend certes un peu moins sûr sur route glissante, mais elle compense ce défaut par une consommation moins importante.

Le moteur à essence affiche une cylindrée d’1,6 litre. Il dispose d’un turbo ce qui lui permet de développer 180 chevaux de puissance et 265 newton-mètres de couple. La boîte de vitesses automatique compte sept rapports. Elle peut être pilotée en mode séquentiel grâce à des palettes au volant. À la conduite, le Kia Sportage met l’accent sur le confort. Le moteur offre de bonnes relances sans latence même à bas régime, mais il n’est pas fait pour une conduite sportive. Cependant, on apprécie d’avoir sous la main un châssis bien équilibré. Il est suffisamment ferme pour ne pas prendre de roulis en virage, tout en étant assez souple pour le confort de ses passagers.

Dans les virages justement, la tenue de route est bonne. La voiture garde sa trajectoire en conduite normale, voire dynamique. À cela s’ajoute un freinage efficace. Bien que la conduite soit plus typée pour le confort, on se sent également en sécurité à bord du Kia Sportage.

Avec son look original, son habitacle confortable et moderne ainsi que ses bonnes prestations sur la route, le nouveau Kia Sportage a tout pour convaincre les automobilistes mauriciens sur le segment concurrentiel des SUV compacts. Les amateurs de conduite dynamique regretteront certainement qu’il mette plus l’accent sur le confort que sur la sportivité, mais c’est un choix assumé de Kia.

Mis à part cela, le véhicule ne présente pas de réels défauts. Le Kia Sportage est disponible chez United Motors Ltd (UML), filiale du groupe Leal à partir de Rs 1,585 million. Notre modèle d’essai est affiché à Rs 1,99 millions. Notons la présence au catalogue d’une motorisation 1,6 litre diesel disponible uniquement en deux roues motrices.

Fiche technique :

MOTEUR
Cylindres/type 4/en ligne
Cylindrée 1598 cc
Puissance 176 cv
Transmission avant
Carburant essence
Couple 265 nm
BOITE DE VITESSE
Type automatique / séquentielle
Nombre de rapports 7
PERFORMANCES
Vitesse maximale 201 km/h
Accélération (0 à 100 km/h) 8,8 s
CONSOMMATION
Consommation intra-urbaine 7,6 l/100 km
Consommation extra-urbaine 5,6 l/100 km
Consommation mixte 6,3 l/100 km
Emissions de CO2 149 g/km
Contenance réservoir 54 L
POIDS/VOLUME
Poids à vide 1 560 kg
ROUES
Jantes 235/50 R 19
Afficher plus

Articles Liés

Bouton retour en haut de la page