EssaiNews

Essai – Mitsubishi Triton : Le déménageur au look futuriste

Le descendant du Mitsubishi L200 change de nom mais aussi de look. Le Triton arbore un design futuriste sur sa face avant. Mais est-ce juste un effet de style ou cette auto est-elle vraiment avant-gardiste ? Éléments de réponse.

Les constructeurs nous ont habitués à ne proposer que quelques évolutions stylistiques sur leurs nouveaux modèles par rapports aux générations précédentes. Il est souvent difficile de distinguer une nouvelle version par rapport à la précédente. Chez Mitsubishi, on a choisi le contraire. C’est en tout cas le parti pris sur le pickup de la gamme. D’ailleurs, il change même de nom sur le marché mauricien. Celui que l’on connaissait depuis de longues années comme le Mitsubishi L200 se nomme désormais Mitsubishi Triton. Mais c’est bien au niveau du style que la plus grande évolution, ou plutôt révolution, se fait remarquer.

Quand vous verrez le Mitsubishi Triton de face, notamment dans votre rétroviseur, il vous sera difficile de deviner qu’il s’agit du descendant du L200. La face avant est nettement plus imposante et charismatique. Comme c’est le cas sur d’autres modèles de la marque japonaise, à l’instar du Xpander, la face avant arbore un look moderne, voire futuriste. Fini les formes arrondies, on est désormais dans les lignes anguleuses. Les optiques s’affinent alors qu’au contraire la calandre s’élargit et est encadrée par des lignes gris mat et chromées. Le bouclier aussi devient nettement plus musclé avec des feux sur les côtés. Cette calandre est mise en avant par la peinture orange de notre modèle d’essai.

Sur les côtés aussi, le pickup devient plus musclé. Il garde néanmoins une caractéristique de l’ancienne génération, à savoir la ligne arrondie entre la cabine et le caisson. Ce dernier semble long au premier regard. C’est un avantage pour le chargement de marchandises volumineuses, mais attention aux manœuvres qui s’annoncent en conséquent plus difficiles. L’arrière du véhicule ne possède pas l’extravagance de la face avant. Le design est nettement plus consensuel.

Pour cet essai, Le Défi Moteurs a pris le volant de la version la plus haut de la gamme disponible à Maurice, il s’agit du Mitsubishi Triton GLS avec boîte de vitesses automatique. Mais ne vous attendez pas à un intérieur futuriste, le Triton est avant tout un véhicule utilitaire. On retrouve donc un habitacle de bonne facture mais au look sobre. Cependant, les finitions et les matériaux sont de bonne qualité même si cette version ne bénéficie pas d’une sellerie en cuir. Dans cette version à double cabine, les places arrière sont spacieuses. Le système d’info divertissement est basique, mais on a l’essentiel comme la radio et le Bluetooth, le tout accessible à travers un écran placé au centre du tableau de bord. Cet écran affiche également les images de la caméra de recul qui s’avère bien utile pour manœuvrer le grand pickup.

Mais les équipements qui nous intéressent le plus sont ceux qui permettent au Mitsubishi Triton de devenir un véritable franchisseur. Une molette placée sur la console centrale permet de sélectionner le mode de transmission. Pour les déplacements routiers du quotidien, la position en deux roues motrices est la meilleure option en termes de consommation de carburant. Pour les conditions demandant une meilleure adhérence, sur route mouillée ou sur des chemins de terre, par exemple, on peut passer en mode quatre roues motrices. Enfin, lorsqu’on veut s’essayer au franchissement, on optera pour la position à transmission intégrale et vitesses courtes.

Les petites rues à éviter

Notre modèle d’essai dispose d’un moteur turbo diesel de 2,5 litres développant 181 chevaux et 430 Newton-mètres de couple. Ce bloc est associé à une boîte de vitesses automatique à six rapports qui peut être piloté en mode séquentiel. Des palettes au volant ainsi que la boîte de vitesses manuelle sont également disponibles au catalogue. Autant le dire tout de suite, le Mitsubishi Triton, comme d’ailleurs la plupart des pickups, peut se limiter à la route bitumée, mais ce n’est pas sa raison d’être. Le véhicule étant haut perché sur des suspensions souples, il se montre certes confortable mais il n’apprécie pas la conduite dynamique. Le Triton prend du roulis en virage et se montre pataud dans les ré-accélérations. Cependant, le freinage est efficace malgré le poids de l’engin. Ne parlons pas de la ville où le pickup se montre particulièrement à l’étroit. Il vaudra mieux éviter les petites rues ainsi que les créneaux.

Là où le Mitsubishi Triton peut faire valoir son plein potentiel, c’est en tout-terrain. Dans les champs de canne à sucre ou sur les petits chemins de terre, le pickup se conduit comme une berline sur l’autoroute. Les bosses ou autres ornières se passent sans difficulté et en gardant une vitesse constante grâce notamment à la haute garde-au-sol. Les amortisseurs à ressort à l’avant et à lames à l’arrière absorbent efficacement les aspérités du sol. La transmission intégrale permet de garder de la motricité dans toutes les situations. Les passages plus difficiles se prennent avec le mode à vitesses courtes. L’angle d’attaque est de 31⁰ alors que celui de sortie est de 23⁰ à cause de la longueur du caisson.

Avec cette nouvelle génération du Mitsubishi Triton, le constructeur japonais montre son audace en termes de style. Dommage que le look futuriste se concentre principalement sur le design de la face avant. Le véhicule se montre certes basique au niveau de l’habitacle et peu à l’aise en ville. Mais son architecture en fait une auto confortable sur route et bien à l’aise en tout-terrain. Il devrait se montrer un concurrent sérieux sur un marché mauricien du pick-up particulièrement concurrentiel. Le Mitsubishi Triton est disponible chez Leal & Co à partir de Rs 1,035 million alors que la version essayée coute Rs 1,5 million.

Photos : Fabien Dubessay

Fiche technique :

MOTEUR
Cylindres/type 4 / en ligne
Cylindrée 2 477cc
Puissance 181 chevaux
Transmission Intégrale
Carburant Diesel
Couple 430 Nm
BOITE DE VITESSE
Type Automatique / séquentielle
Nombre de rapports 6
PERFORMANCES
Vitesse maximale 175 km/h
Accélération (0 à 100 km/h) nc
CONSOMMATION
Consommation intra-urbaine nc
Consommation extra-urbaine nc
Consommation mixte nc
Emissions de CO2 nc
Contenance réservoir nc
POIDS/VOLUME
Poids à vide 2 900 kg
ROUES
Jantes 245/65R17
Afficher plus

Articles Liés

Bouton retour en haut de la page