EssaiNews

Essai moto – La Loncin CR6 veut faire du bruit sur le marché des moyennes cylindrées

Se faire une place sur le marché des motos de moyennes cylindrées à Maurice demande d’avoir des atouts particuliers. La concurrence est de plus en plus rude parmi les deux-roues de 200cc à 400cc. Si les japonaises mettent en avant leur fiabilité et leurs agréments de conduite, chez certaines marques chinoises, tel que Loncin, l’argument de vente principal reste l’abordabilité. C’est donc le cas de cette Loncin CR6. Le Défi Moteurs l’a essayée sur une route fermée à Pailles.

La Loncin CR6 est une ‘moto roadster’ de 300cc. Si les marques chinoises ne sont pas réputées pour leur design original, force est de constater que cette moto arbore un look réussi. Le mariage du noir et du rouge de notre modèle d’essai met en valeur ce deux-roues. Mis à part quelques autocollants, c’est surtout le cadre tubulaire apparent qui arbore la couleur rouge. Cela lui permet d’être mis en valeur, dans le style de la marque KTM. Les arrêtes, notamment sur le réservoir, sont saillantes. Le style de roadster « naked » est bien marqué notamment à travers le sabot de protection du moteur et les deux pièces de carénage sur les côtés. Ces dernières accueillent les clignotants. Cette intégration des clignotants dans le carénage est élégante.

Le bloc optique avant est moderne avec notamment un mélange d’ampoules classiques et de LED. À l’arrière, Loncin a fait le choix d’installer le support de la plaque d’immatriculation et les clignotants relativement bas sur le garde-boue. Cela permet de mettre en valeur l’arrière de la selle. Ce choix ne plaira pas à tout le monde. Certains trouveront plus approprié d’avoir la plaque et les clignotants au niveau du feu arrière.

La selle est recouverte d’un tissu noir mat de bonne facture. En sus, cette couleur va bien avec la peinture noire brillant de la moto. Le guidon en aluminium poli donne aussi une touche de premium à la Loncin CR6. Ce guidon est surplombé d’une instrumentation digitale avec les informations nécessaires. Dommage que la luminosité des voyants soit un peu trop faible. Ainsi, lorsque le soleil tape sur le tableau de bord, il n’est pas évident de voir les voyants, tel que celui du point-mort, du premier coup. Notons la présence d’une prise USB juste à côté du compteur pour par exemple recharger un smartphone.

Le moteur qui semble bien protégé derrière le cadre tubulaire et au-dessus du sabot, est un monocylindre de précisément 292,4cc. Le bloc bénéficie d’un refroidissement liquide et est accouplé à une boîte de vitesses à six rapports. Malheureusement, afin de contenir les coûts, Loncin a fait le choix d’intégrer un carburateur au lieu d’une injection directe. L’échappement ne dépasse que de quelques centimètres derrière le moteur. Son extrémité est recouverte d’une protection en aluminium brossé, ce qui le met en valeur là aussi. Au démarrage, on reconnaît tout de suite le son d’un moteur de 300cc. Celui-ci paraît amplifié par l’échappement qui n’est pas muni d’une chicane dont le but est d’atténuer le son. Espérons que le volume sonore ne dépasse pas la limite légale contrôlée notamment lors du contrôle technique.

Position de conduite

Maintenant que le moteur est démarré, il est temps de prendre la route. La première chose que l’on remarque est la position de conduite bien droite et en avant proche du réservoir, comme on peut s’y attendre sur un roadster. Cette position est plutôt confortable. La hauteur de selle de 780 millimètres conviendra au plus grand nombre. L’amortissement est suffisamment ferme pour assurer une tenue de route convenable. Le frein avant est correct pour ce type de moto, bien qu’un double disque ait été plus rassurant, notamment en conduite sportive. Le frein arrière manque un peu de mordant. Au moins, on risque moins de bloquer la roue en appuyant sur la pédale du frein arrière. Par contre, et c’est plus surprenant, le frein moteur est puissant. À chaque passage de rapport inférieur, même quand le régime n’est pas excessif, le frein moteur se fait brusquement ressentir.

Les accélérations sont bonnes sans être puissantes. Il faudra monter dans les tours, jusqu’à 7 000 pour obtenir le couple maximum du monocylindre. Loncin annonce d’ailleurs un couple de 25 Newton mètres. Tant qu’on parle de performances, la Loncin CR6 est annoncée avec 29 chevaux. Le constructeur chinois annonce une vitesse de pointe de 130 km/h.

La Loncin CR6 est une moto d’entrée de gamme dans la catégorie des 300cc. Néanmoins, elle arbore un design élégant, notamment en noir et rouge. Ces performances raisonnables en font une moto idéale pour la ville ou les courts trajets. Son point fort est son prix. La Loncin CR6 est disponible chez le concessionnaire local Lifan Mauritius à Rs 115 000.

Photo : Fabien Dubessay

Fiche technique :

MOTEUR
Cylindre 1
Cylindrée 292,4cc
Puissance 29 ch
Transmission Chaine
Carburant Essence
Couple 25 Nm
BOITE DE VITESSE
Nombre de rapports 6
PERFORMANCES
Vitesse maximale 130 km/h
Accélération (0 à 100 km/h) nc
CONSOMMATION
Consommation intra-urbaine nc
Consommation extra-urbaine nc
Consommation mixte nc
Emissions de CO2 nc
Contenance réservoir 16 l
POIDS/VOLUME
Poids à vide 150 kg
ROUES
Jantes 110/70-17 et 150/60-17
Afficher plus

Articles Liés

Bouton retour en haut de la page