EssaiNews

Essai vidéo – Mercedes Classe C : C comme Confort

La nouvelle Classe C remet en jeu son titre de berline Mercedes la plus vendue. La version C 180 que le Défi Moteurs a essayée mise beaucoup sur le confort.

La Classe C est la berline la plus vendue chez Mercedes. La nouvelle génération porte donc une grande responsabilité sur les épaules. La nouvelle Mercedes Classe C est disponible à Maurice. Le Défi Moteurs a pu prendre le volant de la version C 180 pour un essai qui s’est déroulé jusqu’à Riche en Eau dans le Sud de l’île Maurice. Cela nous a permis de tester cette berline sur différents types de route, à savoir les routes secondaires, l’autoroute mais aussi les rues plus étroites de villages. La Mercedes C 180 n’est certes pas la version la plus sportive de la gamme, mais elle ne devrait pas décevoir en matière de confort et de technologie. C’est du moins ce qu’on attend d’une Mercedes actuellement.

Le design de la Mercedes Classe C évolue en douceur. On sait tout de suite qu’on a à faire à une auto de la marque allemande, notamment sur la face avant même si on cache le grand logo qui trône au milieu de la calandre. Le regard est affirmé bien que la signature lumineuse des feux de jour soit plutôt classique. Le bouclier est travaillé avec un style sportif mais sans excès. Cette face avant apporte de la prestance à la voiture, c’est donc un bon point pour une berline premium. Pour donner encore davantage un look de sportive aux côtés de la berline, les designers ont reculé l’habitacle. On se retrouve donc avec un long capot et une malle compacte. La ligne de toit est quant à elle plongeante vers l’arrière ce qui rappelle les traits d’un coupé sportif. Ce dynamisme est souligné par les bas de caisse qui donnent la sensation que l’auto est collée à la route. Les jantes de 19 pouces AMG terminent d’embellir les flancs de la voiture. A l’arrière, on note la fluidité des courbes et l’intégration réussie des feux. Ces derniers ont un dessin moderne avec des détails travaillés à l’intérieur. Le galbe du bouclier donne là aussi de la prestance à l’auto. Mercedes persiste malheureusement avec ses deux fausses sorties d’échappement. Ces artifices soulignent le côté sportif de la voiture. Mais à quoi bon cacher le vrai pot d’échappement derrière le bouclier ?

Par contre, dans l’habitacle il n’y a pas de faute de goût, du moins selon nous. L’ambiance est un savant mélange entre luxe, confort, sportivité et technologie. Le regard est tout de suite attiré par les deux écrans, notamment celui de l’infodivertissement placé sur la console centrale. Il mesure un peu plus de 30 centimètres. Cet écran tactile intègre de nombreuses fonctions ce qui permet de limiter au maximum la présence de boutons. Cela donne un style épuré à la console centrale et même à l’ensemble de la planche de bord. Les commandes de la climatisation sont placées sur cet écran, mais elles restent affichées en permanence. Il n’est donc pas nécessaire de devoir naviguer dans les menus pour augmenter ou baisser la température. En sus, on peut même régler la climatisation mais aussi de nombreuses autres fonctions à travers la commande vocale. Les finitions sont très bonnes et les matériaux de qualité. On note cependant dans notre modèle d’essai des plastiques durs au centre du volant et sur le bas des portières. Les tapis de sols en tissu ont tendance à retenir la saleté. Les sièges sont confortables et leurs nombreux réglages permettent d’ajuster au détail près la position de conduite. L’espace à l’arrière est suffisamment généreux pour une famille. Bien entendu, les clients qui préfèrent s’asseoir à l’arrière et laisser leur chauffeur conduire préféreront certainement une berline plus longue et plus luxueuse comme la Classe E voire la Classe S. Le coffre est spacieux. Dommage que sur notre modèle d’essai il ne se referme pas automatiquement. Cette option est pourtant maintenant disponible sur des modèles de la catégorie inférieure.

Mais au Défi Moteurs, la place que nous préférons c’est celle du conducteur. Nous ne nous faisons donc pas prier pour démarrer le moteur essence d’1,5 litre. Ce dernier bénéficie d’une hybridation légère de 48 volts. Ce petit moteur électrique permet en théorie d’apporter un complément de puissance et d’économiser du carburant. En pratique, même avec cette hybridation, la C 180 n’est pas une auto sportive. Les relances restent bonnes et suffisantes pour effectuer un dépassement par exemple. Mais les accélérations ne sont pas franches. Il faut 8,6 secondes pour passer de 0 à 100 kilomètres par heure. Mercedes annonce tout de même une vitesse de pointe de 231 kilomètres par heure, vitesse que nous ne pouvons naturellement pas vérifier. Les amateurs de berlines plus sportives se tourneront sans doute vers la version C 200. Notre modèle d’essai dispose cependant d’un bon châssis. La voiture vire à plat et elle est collée à la route en toute circonstance. On se sont donc en sécurité à son volant. Ce châssis est bien équilibré entre dynamisme est confort. Les suspensions restent suffisamment souples pour que le voyage se fasse confortablement. Le confort est justement le point fort de cette Classe C. On apprécie enchaîner les kilomètres à son bord. On profite même du ciel grâce au toit panoramique. Cinq modes de conduite sont disponibles : Eco, Confort, Sport, Sport+ et Individuel. La différence entre ces modes n’est pas flagrante. On peut se contenter du mode Confort. La boîte de vitesses automatique est efficace. Le passage entre les neuf rapports est imperceptible. Il est possible de piloter la boîte de vitesses en mode séquentielle via des palettes au volant. Comme c’est désormais la coutume chez Mercedes, le levier de la boîte de vitesses est un commodo placé derrière le volant comme pour les clignotants et les essuie-glaces. Cela demande un temps d’adaptation pour ne plus passer accidentellement au point mort lorsqu’on veut mettre son clignotant.

La nouvelle Mercedes Classe C reste convaincante parmi les berlines familiales premiums. Elle sait se montrer confortable et sûre avec de la prestance. Cette version C 180 peut manquer de sportivité mais ce n’est pas ce qu’on lui demande. Elle a juste les défauts des Mercedes modernes, c’est-à-dire ses faux pots d’échappement et le positionnement de son levier de boîte de vitesses. Mais elle devrait garder son titre de berline Mercedes la plus vendue. La Mercedes Classe C est disponible chez CFAO Motors à partir de Rs 2,7 millions. Notre modèle d’essai est affiché à Rs 3,3 millions.

Fiche technique :

MOTEUR
Cylindres/type 4 / en ligne
Cylindrée 1 496 cc
Puissance 170 cv
Transmission Avant
Carburant Essence
Couple 250 nm
BOITE DE VITESSE
Type Automatique & séquentielle
Nombre de rapports 9
PERFORMANCES
Vitesse maximale 231 km/h
Accélération (0 à 100 km/h) 8,6 s
CONSOMMATION
Consommation intra-urbaine 6,2 l/100 km
Consommation extra-urbaine 6,5 l/100 km
Consommation mixte 6,5 l/100 km
Emissions de CO2 149 g/km
Contenance réservoir 40 l
POIDS/VOLUME
Poids à vide 1 550 kg
ROUES
Jantes 225/40 R19 & 255/35 R19
Afficher plus

Articles Liés

Ceci peut vous intéresser
Fermer
Bouton retour en haut de la page