EssaiNews

Essai vidéo – Mercedes GLC 300e Coupé : L’hybridation au service de la sportivité

Sur le papier, ce nouveau Mercedes GLC 300e Coupé a tout pour plaire. C’est un SUV, ce qui est particulièrement apprécié par les clients. C’est un coupé, ce qui est à la mode tout en restant habitable. Il est dynamique. Il dispose de la transmission intégrale pour s’aventurer hors des routes carrossées et être plus sûr sur route mouillée.Et finalement, c’est un véhicule hybride rechargeable, ce qui est économe et écologique. Le Défi Moteurs a pris le volant de cette nouveauté afin de se rendre compte si elle tient toutes ses promesses.

Mercedes a suivi la tendance des SUV coupés haut de gamme. Parmi les différents modèles, le GLC 300e Coupé est la version compacte basée sur la plateforme de la berline Classe C. La voiture arbore un look moderne tout en gardant la signature de la marque allemande. L’avant est relativement chargé avec, par exemple, un grand logo au milieu de la calandre et une large partie chromée sur le bas du bouclier. Les phares à LED soulignent la personnalité de la voiture. De profil, la ligne de toit plongeant souligne le côté sportif du SUV. Elle fait le charme de l’auto. C’est cette ligne de coupé qui apporte la personnalité à la voiture.

Notre modèle d’essai dispose de jantes de 18 pouces plutôt élégantes, Dommage que les pneus ne soient pas en taille basse, cela accentuerait encore le côté dynamique du SUV coupé. Notons la présence de bas de caisse en plastique sur notre modèle d’essai. Leur couleur, le noir les rend discrets avec cette peinture gris foncé. Ils ont surtout l’avantage de ne pas se rayer comme une carrosserie peinte en cas de projection de graviers. L’arrière est plutôt massif et musclé. Les lignes sont arrondies et les feux s’intègrent bien dans le dessin de la poupe. La malle dispose d’un discret béquet. On retrouve une ligne chromée en bas du bouclier comme à l’avant. Elle surligne deux sorties d’échappement factices. Quel dommage que Mercedes ait créé deux élégantes mais fausses sorties d’échappements et caché les vraies en dessous de la voiture.

Le fabricant Mercedes est fidèle à lui-même au niveau de ce qu’il propose dans l’habitacle du SUV. On sait tout de suite qu’on entre dans une voiture de la marque à l’étoile. Le confort et la qualité de fabrication sont bien au rendez-vous. L’habitacle regorge de matériaux de qualité comme des plastiques mousseux, du cuir et même du bois sur le tableau de bord. L’instrumentation est numérique, cela devient ordinaire dans cette catégorie. L’infodivertissement est assuré par un écran tactile posé sur le tableau de bord. Il est souligné par trois larges buses d’aération. Les menus peuvent être commandés directement sur l’écran, à travers un pad tactile positionné sur la console centrale ou via les commandes au volant.

Si les sièges avant sont confortables et réglables de multiples façons, ce n’est pas le cas à l’arrière. Les sièges y sont un peu plus fermes avec un dossier un peu trop vertical à notre goût. Cependant, les passagers arrière ne manquent pas de place, c’est pourtant ce qu’on peut craindre dans un coupé. L’espace aux jambes ainsi qu’à la tête est suffisant. Si le coffre est profond, il est tronqué en bas par les batteries et en haut par le hayon plongeant. Mais avec 395 litres, le volume reste convenable pour un usage normal.

Qui dit Mercedes dit équipements à profusion. Bien que notre modèle d’essai ne soit pas la version la plus équipée au catalogue, il dispose de nombreuses options. On citera par exemple les différentes assistances à la conduite comme l’aide au freinage d’urgence, l’aide au stationnement, le détecteur d’angle mort et le détecteur de fatigue, entre autres. La voiture dispose également de l’assistant vocal. Il suffit d’appuyer sur une touche au volant pour l’activer puis de demander verbalement à l’ordinateur de bord d’effectuer une tâche comme activer la climatisation, allumer la radio ou même passer un appel.

Notre modèle d’essai est équipé d’un bloc à essence de 2 litres associé à un moteur électrique. Le tout développe une puissance cumulée de 320 chevaux. Cette motorisation hybride est couplée à une boite de vitesse automatique à neuf rapports. Elle peut être pilotée en mode séquentiel grâce à des palettes au volant. Comme c’est désormais la coutume chez Mercedes, le levier de vitesses est placé sur le côté du volant à la place du comodo des essuie-glaces. Comme il est à droite, les conducteurs habitués aux véhicules japonais, par exemple, auront besoin d’un petit temps d’adaptation pour ne plus enclencherle point mort ou la marche arrière quand ils veulent mettre leur clignotant ou activer les essuie-glaces. Ces derniers sont automatiques.

Comme c’est la coutume avec les modèles hybrides rechargeables, le démarrage se fait en tout électrique. Le Mercedes GLC 300e peut en théorie rouler sans son moteur à essence sur une distance de 50 kilomètres et à une vitesse maximum de 130 km/h. Autant dire que pour les trajets au quotidien à Maurice, cela peut suffire. Pour cel,a il faut sélectionner le mode électrique. Ce sont en tout quatre modes de conduite qui sont disponibles, en sus du mode électrique il y a les modes confort, sport et personnalisé. Même en mode confort, la voiture est typée dynamique, mais sans pour autant renier sur le confort. Les accélérations sont franches. Malgré 2,03 tonnes sur la balance, il faut 5,7 secondes au SUV pour passer de 0 à 100 km/h. Cette performance est possible grâce aux 155 Kilowatts du moteur électrique. Sans même passer en mode sport, la voiture ne prend pas de roulis en virage et la direction est précise. Le mode sport offre plus de réactivité au niveau des accélérations et plus de fermeté au niveau de l’amor
tissement. Cependant, le mode confort nous semble suffisamment dynamique, surtout pour un usage au quotidien. Il suffit d’appuyer sur l’accélérateur pour avoir une reprise quasi-instantanée histoire de doubler un autre véhicule, par exemple.

Mercedes annonce une vitesse de pointe de 230 km/h et une consommation mixte d’à peine 2,2 litres aux 100 kilomètres. Bien entendu, pour arriver à une telle consommation, il faudra favoriser au maximum le mode électrique et adopter une conduite douce.

Le Mercedes GLC 300e Coupé tient toutes ses promesses. C’est un véhicule complet qui tire ses atouts dans différents aspects. Il est spacieux, confortable, dynamique et peu gourmand en carburant. Il est difficile de lui trouver des défauts si ce n’est la fermeté des places arrière et le volume de son coffre pour un SUV. Le Mercedes GLC 300e Coupé est disponible chez CFAO Motors à Rs 4,03 millions.

Photo : Fabien Dubessay

Fiche technique :

MOTEUR
Cylindres/type 4 / en ligne & électrique
Cylindrée 1 991cc
Puissance 320 ch
Transmission Intégrale
Carburant Essence & électricité
Couple 350 Nm
BOITE DE VITESSE
Type Automatique & séquentielle
Nombre de rapports 9
PERFORMANCES
Vitesse maximale 230 km/h
Accélération (0 à 100 km/h) 5,7 s
CONSOMMATION
Consommation intra-urbaine nc
Consommation extra-urbaine nc
Consommation mixte 2,2 litres / 100 km
Emissions de CO2 50 g/km
Contenance réservoir 50 l
POIDS/VOLUME
Poids à vide 2 030 kg
ROUES
Jantes 235/60 R 18
Afficher plus

Articles Liés

Bouton retour en haut de la page
Fermer