EssaiNews

Essai vidéo – Suzuki GSX125 : Le retour aux bases

Suzuki propose une nouvelle moto de petite cylindrée à Maurice. La Suzuki GSX125 est un véritable retour aux bases avec une technologie simple, mais fiable. Le Défi Moteurs a pris le guidon de ce deux-roues entre Port-Louis et Baie-du-Tombeau pour cet essai.

C’est un véritable retour aux bases que nous propose Suzuki avec cette nouvelle GSX125. Cette motocyclette de petite cylindrée dispose d’une technologie basique, mais qui a fait ses preuves, notamment en matière de fiabilité. Cette petite routière arbore un look sobre au premier regard. Mais quelques détails ressortent afin de lui donner un léger caractère et de la modernité.

Sur la face avant, on retrouve bien un phare classique à ampoule, mais son dessin est tout de même travaillé, notamment sur sa partie supérieure afin de lui donner un petit look branché. Une touche de sportivité est apportée par la protection qui surplombe le phare. Il a une forme aérodynamique et il est peint en gris mat.

On retrouve également deux carénages dans les prolongements des flancs du réservoir. Ils rappellent l’héritage de la gamme GSX de Suzuki qui compte dans ses rangsde gros roadster musclé. Enfin, les caches latéraux sous la selle arborent aussi du gris mat, ce qui hausse la qualité perçue.Pour le reste, on revient aux bases comme évoqué plus tôt. L’arrière est, par exemple, très sobre avec un garde-boue en plastique noir et un feu arrière classique. Seuls, les ressorts rouges des deux amortisseurs arrière égaient cette partie du deux-roues.

Look moderne

L’instrumentation est aussi basique. La Suzuki GSX125 ne dispose pas d’un affichage numérique. On retrouve à la place des traditionnels compteurs à aiguilles. Leurs formes anguleuses et des touches de bleu leur donnent tout de même un look moderne. Un indicateur de rapport engagé est placé au centre de l’instrumentation. Comme on parle des rapports, notons que la boîte de vitesses en compte cinq. Ils sont positionnés de manière traditionnelle, c’est-à-dire la première vitesse est en bas, puis le point mort et les autres rapports sont au-dessus.

Cette boîte de vitesses est couplée à un moteur qui reprend la philosophie de l’ensemble du deux-roues, c’est-à-dire le retour aux bases. Le monocylindre de 125cc est refroidi par air. Il est alimenté par un carburateur. Ce moteur développe 10,5 chevaux de puissance et 9,2 Newton-mètres de couple. Au niveau de la partie cycle aussi, Suzuki mise sur les bases avec, par exemple, un frein à tambour à l’arrière. On a tout de même un frein à simple disque à l’avant.

Une fois assis sur la Suzuki GSX125, c’est le confort qui ressort. La selle n’est ni trop ferme ni trop moelleuse. La position de conduite est bien droite grâce aux emplacements des repose-pieds et du guidon. Une fois démarré, le moteur se fait discret au niveau de la sonorité. Par contre, on le ressent dans les mains et les pieds. En effet, il vibre un peu trop aussi bien au ralenti qu’en montant dans les régimes. Ce n’est pas tellement gênant sauf pour les longs trajets.

Grâce à son poids contenu de 126 kilogrammes et à la position du guidon, la motocyclette se montre agile. Le train avant s’inscrit convenablement dans les courbes. En ville et sur les petites routes, cette Suzuki GSX125 est particulièrement à l’aise. Par contre, la puissance et le couple légers ne lui permettent pas d’être sportive. Il faudra monter dans les tours pour bénéficier du plein potentiel du moteur. Heureusement que celui-ci accepte d’aller jusqu’à 10 000 tours/minute avant d’entrer dans la zone rouge. La pleine puissance est atteinte à 9 000 tours/minute et le couple maximum à 7 000 tours/minute. Cela permet donc d’emprunter l’autoroute sereinement, sauf s’il faut effectuer des dépassements ou rouler dans une montée.Le freinage avant est convenable par rapport à la puissance et le poids de l’engin. Le frein arrière ne servira qu’en complément car il se montre un peu faible, comme on peut s’y attendre avec un frein à tambour.

La Suzuki GSX125 est une motocyclette à la technologie basique certes, mais elle est bien adaptée à un usage au quotidien sur de courts trajets, notamment en ville. Son design sobre, mais avec des touches de modernité, lui assurera de plaire au plus grand nombre. On peut lui reprocher la vibration de son moteur. Sa conception simple la rend économique à entretenir ainsi qu’à l’achat. Et c’est peut-être ça son principal atout. La Suzuki GSX125 est disponible chez Emcar à Rs 70 500.

Afficher plus

Articles Liés

Bouton retour en haut de la page