Toyota RAV 4
News

Est-ce que Maurice sera prêt en 2040 pour avoir 100% de véhicules électriques ?

Les véhicules électriques sont actuellement les stars du monde automobile. Alors que presque tous les constructeurs lancent leurs modèles de voiture électrique, la question suivante se pose : l’île Maurice sera-t-elle prête un jour pour accueillir 100 % de véhicules électriques?

Selon un récent rapport de la Mauritius Renewable Energy Agency (MARENA), ils pourraient qu’en 2040, il n’y ait que des voitures électriques sur les routes de l’île Maurice. Pour que cette idée voie le jour, plusieurs stratégies ont été proposées dans le rapport, notamment l’introduction de bus qui utilisent le bioéthanol comme carburant, la sensibilisation des Mauriciens à la voiture électrique et l’encouragement des planteurs à continuer la plantation de la canne à sucre afin de produire de l’électricité à partir de la combustion de la bagasse. Cependant, cet avis n’est pas partagé par tout le monde.

Teeluck Mrinal, secrétaire général de la Motor Vehicles Dealer Association (MVDA), explique que tout dépendra du pouvoir d’achat des consommateurs locaux. « Nous ne voyons pas beaucoup de voitures électriques à Maurice en ce moment et il y a plusieurs raisons derrière cela. On n’a pas beaucoup de bornes d’alimentation à travers l’île, alors où est-ce que l’utilisateur d’une voiture électrique rechargera cette dernière en cas de panne ? De plus, afin de voir plus de voitures électriques sur nos routes, les revenus des Mauriciens doivent augmenter pour qu’ils puissent se permettre l’acquisition de voitures électriques », déclare-t-il.

Le secrétaire général de la MVDA estime aussi que le Central Electricity Board (CEB) devra fournir de l’électricité non polluante, si en 2040 Maurice accueillera que des voitures électriques sur ses routes. Actuellement l’énergie est créée notamment à partir de la combustion de charbon qui émet des gaz à effets de serre.

Quant à Suttyhudeo Tengur, président de l’Association pour la Protection de l’Environnement et des Consommateurs (APEC), il souligne qu’actuellement Maurice n’a pas les bonnes infrastructures pour les voitures électriques. « Alors que des pays comme l’Inde et les Etats-Unis par exemple font eux même face à des soucis concernant les voitures électriques, je pense qu’en 2040, Maurice ne sera pas prêt pour un tel changement », lance Suttyhudeo Tengur.

« Cependant, je pense que dans 20 ans, peut-être, l’île Maurice sera capable d’accueillir davantage de voitures électriques. Mais pour cela, il faudra revoir les aspects financier et technologique ainsi que les infrastructures de Maurice, » fait-il ressortir.

Afficher plus

Articles Liés

Bouton retour en haut de la page
Fermer