News

Europe : Une voiture électrique peut être plus rentable qu’une thermique

Dans certains cas, l’achat d’une voiture électrique de taille moyenne se révèle être plus économique sur toute sa durée de vie qu’un véhicule essence ou diesel, révèle une étude. Une constatation d’autant plus intéressante que le principal frein des automobilistes pour basculer vers l’électrique concerne précisément le coût des voitures électriques jugé trop élevé.

Une étude du Bureau européen des unions de consommateurs (BEUC) démontre que sous certaines conditions, l’utilisation d’une voiture électrique s’avère plus rentable qu’un véhicule à moteur thermique. Il ressort en effet de cette étude des cas pratiques encourageants pour les années à venir.

Ainsi, un banlieusard espagnol conduisant plus de 30.000 km par an peut espérer économiser plus de 14.000 euros au cours des 6 prochaines années en achetant une nouvelle voiture électrique, quelles ques soient les solutions de recharge qu’il adopte. De son côté, un Allemand ne parcourant que 7.500 km par an arrivera néanmoins à économiser 300 € par an en achetant dans quelques années une voiture électrique d’occasion de taille moyenne, millésime 2020. Dernier exemple frappant : un Lituanien utilisant une borne de recharge à domicile gagnera près de 5.000 euros sur cinq ans en achetant une voiture électrique d’occasion, sur une base de 12.000 km parcourus chaque année.

D’une manière générale, les personnes qui parcourent beaucoup de kilomètres (véhicules professionnels, taxis/VTC) peuvent déjà économiser de l’argent, dès aujourd’hui en passant à l’électrique. La voiture est plus chère à l’achat, mais ses coûts de fonctionnement sont bien inférieurs.

Dans les années qui viennent, la tendance devrait s’amplifier avec des véhicules de moins en moins chers à l’achat et de plus en plus endurants, nécessitant donc moins de cycles de charge. C’est ainsi que le “coût total de possession” (à vie) d’un véhicule électrique devrait diminuer d’année en année, passant sous la barre des 70.000 euros en moyenne en 2027, là où celui d’une voiture essence ou diesel tournera toujours autour de 80.000 euros.

Enfin, l’augmentation sensible des achats de voitures électriques va avoir un effet boule de neige, développant dans les années qui viennent un marché de l’occasion inédit qui va permettre de s’équiper à moindre prix.

Pour contenter tout le monde, recharger son véhicule électrique doit devenir à l’avenir aussi simple que faire le plein de super dans une station-service. Pour cela, il va évidemment falloir développer les infrastructures de recharge sur l’ensemble du territoire européen, ce qui est en bonne voie.

Afficher plus

Articles Liés

Bouton retour en haut de la page