Votre publicité
NewsSport Auto

F1 : Les pilotes McLaren baissent leurs salaires suite à la crise du coronavirus

Les pilotes de Formule 1 Carlos Sainz Jr et Lando Norris réduisent leurs salaires pour limiter l’impact économique de la pandémie de coronavirus sur leur écurie, ont confirmé un porte-parole de McLaren et Sainz lui-même jeudi.

“Le groupe McLaren a mis au chômage partiel un certain nombre d’employés dans le cadre de mesures plus larges de réduction des coûts en raison de l’impact de la pandémie de Covid-19 sur ses activités”, précise ce porte-parole.

Ces mesures, que l’équipe britannique est la première à annoncer, “visent à protéger à court terme les emplois afin que nos employés retrouvent un travail à plein temps lorsque l’économie se redressera.”

“Je comprends parfaitement ces décisions difficiles et j’ai évidemment décidé d’accepter une réduction de salaire. Nous sommes tous dans le même bateau”, a par la suite réagi Sainz sur Twitter.

D’après le site spécialisé Motorsport.com, le PDG de McLaren, Zak Brown, a également réduit sa rémunération.

Le gouvernement britannique permet aux entreprises de mettre leurs employés au chômage partiel en garantissant 80% de leur salaire jusqu’à un plafond fixé à 2.500 livres par mois (environ 2.800 euros).

Interrogées par l’AFP, Mercedes, Renault, Williams et Racing Point ont indiqué évaluer des mesures d’économies mais ne pas avoir pris de décision.

Les huit premières courses de la saison ayant été annulées (Australie, Monaco) ou reportées sine die (Bahreïn, Chine, Vietnam, Pays-Bas, Espagne, Azerbaïdjan) et le PDG de la F1 envisageant un calendrier de 15 à 18 Grands Prix contre 22 initialement, les écuries devront faire face en 2020 à une baisse conséquente de leurs revenus commerciaux et de sponsoring.

En conséquence – et afin de remodeler le calendrier – la fermeture estivale des usines a été avancée à mars-avril, en pleines mesures de confinement en Europe, et rallongée de 14 à 21 jours a minima.

Il a également été décidé de repousser d’un an le changement de règlement technique initialement prévu pour 2021, qui accouchera de monoplaces à l’aérodynamique complètement repensée.

La saison 2020 doit pour l’heure débuter au Canada, à Montréal, le 14 juin.

Afficher plus

Articles Liés

Bouton retour en haut de la page
Fermer