NewsSport Auto

Formule E : deux cas de coronavirus détectés avant la reprise à Berlin

Deux cas de coronavirus, dont le PDG et le Team Principal de l’équipe Mahindra Racing, ont été détectés en amont de la reprise de la saison 2019-2020 de Formule E à Berlin mercredi, ont annoncé les organisateurs mardi dans un communiqué.

“En date du lundi 3 août, 1.421 personnes avaient été testées négatives et deux positives”, indiquent la Formule E et la Fédération internationale de l’automobile (FIA). “Ces deux personnes sont en quarantaine, suivant les instructions des autorités de santé, et continueront de suivre ces procédures.”

Ces deux cas ne devraient toutefois pas avoir d’impact sur l’événement.

Dilbagh Gill, le dirigeant de Mahindra, a lui-même confirmé avoir été testé positif. L’identité de l’autre personne concernée n’a pas été communiquée.

Afin de permettre la reprise et la clôture du championnat, avec six ePrix à huis clos sur le cicuit de l’ancien aéroport de Tempelhof, les 5, 6, 8, 9, 12 et 13 août, la Formule E s’est organisée en “bulle” ne pouvant être intégrée qu’après un test PCR négatif au Covid-19.

“À son arrivée à Berlin, chaque membre accrédité doit observer la distanciation sociale, porter un masque et rester isolé jusqu’à ce que ce soit son tour d’être testé”, précisent la Formule E et la FIA.

“Après avoir été testée, chaque personne doit retourner à l’isolement jusqu’à ce qu’elle ait la confirmation médicale que son résultat est négatif. Chaque personne dans la bulle est testée à nouveau tous les cinq à sept jours.”

Par ailleurs, l’accès du paddock est limité à 1.000 personnes, contre 5.000 habituellement.

La Formule 1 a rapporté deux cas positifs, extérieurs aux écuries, en marge de son troisième Grand Prix en Hongrie, en juillet, puis le pilote mexicain Sergio Pérez (Racing Point), testé positif à la suite d’un déplacement privé au Mexique, a dû déclarer forfait pour le GP de Grande-Bretagne la semaine passée.

Afficher plus

Articles Liés

Bouton retour en haut de la page