NewsSport Auto

Formule E : Les titres pour Da Costa et DS Techeetah, la victoire pour Vergne

L’équipe franco-chinoise DS Techeetah a réalisé un carton plein en remportant le 4e ePrix de Berlin avec le Français Jean-Eric Vergne, les titres pilotes, avec le Portugais Antonio Félix da Costa, et constructeurs en Formule E dimanche.

Pour le double champion en titre Vergne, qui s’élançait en pole position, c’est la première victoire dans une saison sous le sceau de la malchance. “En tant qu’équipe, on ne pouvait pas rêver d’une meilleure journée”, s’est réjoui celui qui remonte de la 9e à la… 2e place au classement des pilotes.

Pour Da Costa, engagé dans le championnat de monoplaces 100% électriques depuis la première saison en 2014-2015 et qui a rejoint DS Techeetah en 2019-2020, c’est le premier sacre. “Je n’ai pas de mots pour l’instant, a-t-il réagi. Je repense à tous les mauvais moments. J’ai parfois été proche d’abandonner. (…) A peine arrivé dans l’équipe, je suis déjà champion, j’en suis ravi.”

Le Portugais de 28 ans et le Suisse Sébastien Buemi (Nissan e.dams) complètent le podium de la course du jour.

Avec encore deux ePrix au programme de la saison, Da Costa, qui affiche 76 points d’avance au championnat sur son nouveau dauphin, ne peut plus être rejoint. C’est la même chose pour DS Techeetah avec 115 points d’avance sur Nissan e.dams au classement par équipes.

La lutte pour la place honorifique de vice-champion du monde reste par contre ouverte, avec 44 points entre Vergne et le 14e, le Suisse Edoardo Mortara (Venturi), et 60 unités au maximum encore à prendre. Avantage toutefois au pilote DS Techeetah, dont l’écurie a remporté trois des quatre courses disputées à Berlin cette semaine et décroché les quatre pole positions.

Les deux derniers ePrix berlinois mercredi et jeudi seront courus sur une version modifiée du tracé, plus étroite et tortueuse, sur l’ancien aéroport de Tempelhof. Toujours à huis clos, pandémie coronavirus oblige.

Afficher plus

Articles Liés

Bouton retour en haut de la page