041218 KIA CERATO
041218 RENAULT DUSTER
NewsSport Moto

GP des Amériques: Marquez décroche sa 7e pole de suite

L’Espagnol Marc Marquez a décroché samedi pour la septième année consécutive la pole position du Grand Prix des Amériques, épreuve du Championnat MotoGP qu’il a toujours remportée depuis son apparition au calendrier en 2013.

Sur le Circuit des Amériques à Austin (Texas), Marquez, champion du monde en titre et leader du classement général après les deux premières courses de la saison, est le “boss” incontesté.

Ni la pluie qui a obligé les organisateurs à annuler la 3e séance d’essais libres samedi matin, ni son compatriote Maverick Vinales (Yamaha), meilleur temps des deux premières séances d’essais libres vendredi, n’ont réussi à stopper son impressionnante série.

Le pilote Honda a assommé d’entrée la concurrence en s’installant au sommet de le feuille de temps dès le premier tour.

Il a bouclé son deuxième tour du spectaculaire tracé texan (5,5 km) en 2 min 03 sec 787/1000e, un chrono qui ne sera pas amélioré, ni approché.

Il a relégué son premier poursuivant, son grand rival Valentino Rossi (Yamaha) à 273/100e, tandis que le Britannique Cal Crutchlow (LRC Honda) a complété la première ligne, à 360/1000e de Marquez.

Vinales a dû se contenter du 6e chrono, à 702/1000e du meilleur temps.

“C’était une journée bizarre sans la 3e séance d’essais libres, mais il faut qu’on travaille encore sur la moto pour la course, car les autres poussent fort derrière”, a prévenu Marquez.

Le pilote Honda dispose toutefois d’un net avantage psychologique sur la concurrence: l’exigeant Circuit des Amériques convient parfaitement à son style de pilotage agressif.

Signe de sa supériorité, en 2018, il avait signé la pole position, avant de recevoir une pénalité de trois places au départ pour avoir gêné Maverick Vinales dans un tour rapide, mais cela ne l’avait pas empêché de remporter la course.

Reste que Rossi, qui, comme en Argentine, l’a encore chaleureusement félicité, n’a jamais été aussi proche sur un circuit où les Yamaha ont souvent été à la peine.

“Je suis très content d’être en première ligne, c’est très important ici. Cela a été difficile d’attendre toute la matinée, mais j’ai une bonne moto, bien équilibrée”, a souligné l’Italien qui ne s’est jamais imposé à Austin, l’un des trois circuits qui se refusent encore à lui.

“Il faudra maintenant faire le bon choix de pneumatiques, cela semble très ouvert”, a assuré le nonuple champion du monde, 40 ans.

L’Allemand Marcel Schrötter (Kalex) s’élancera en première position dimanche dans la catégorie Moto2, devant l’Espagnol Alex Marquez (Kalex), le frère cadet du roi de la MotoGP.

En Moto3, la pole position est revenue à l’Italien Niccolo Antonelli (Honda), devant l’Espagnol Raul Fernandez (KTM) et l’Argentin Gabriel Rodrigo (Honda).

Afficher plus

Articles Liés

Bouton retour en haut de la page
Fermer