NewsNouveauté

Honda lance au Japon une voiture avec des fonctions autonomes avancées

Le constructeur automobile nippon Honda a lancé vendredi au Japon la commercialisation de la première voiture au monde dotée d’un système homologué de conduite autonome avancé de niveau 3, mais dans une série très limitée de 100 unités.

Honda avait obtenu en novembre dernier le feu vert du ministère japonais des Transports pour son système “Traffic Jam Pilot”, permettant une conduite autonome sous certaines conditions, par exemple quand le véhicule circule dans un embouteillage sur une voie rapide.

Il s’agissait de la première homologation au monde pour un système de conduite autonome de niveau 3.

Une grille internationale de référence désigne des niveaux de 0 à 5 en matière de conduite autonome. Le niveau 3 correspond à une automatisation dans des conditions pré-définies.

Le Traffic Jam Pilot est intégré dans la nouvelle berline Honda Legend Hybrid EX, parmi d’autres fonctionnalités autonomes de niveaux inférieurs.

Pour développer ces systèmes, le groupe a simulé “environ 10 millions de modèles de situations possibles dans la vie réelle” et a mené des tests sur voies rapides sur environ 1,3 million de kilomètres, a-t-il souligné dans un communiqué.

Honda privilégie la prudence en ne prévoyant d’écouler la Legend Hybrid EX qu’à 100 exemplaires au Japon dans l’immédiat, et exclusivement en location longue durée avec option d’achat (leasing), pour un prix unitaire TTC de 11 millions de yens, soit plus de 85.200 euros, a-t-il précisé.

Perçue comme l’avenir des transports, la recherche dans les véhicules autonomes fait l’objet d’investissements massifs de la part de nombreux constructeurs du monde entier. Honda est aussi associé à l’américain General Motors dans ce domaine.

De nombreux obstacles réglementaires et juridiques restent toutefois à lever avant de voir des voitures circuler couramment sans chauffeur, soulignent les experts.

Mais les réglementations routières commencent à évoluer dans certains pays pour autoriser le niveau 3, comme au Japon ou en Corée du Sud.

En plein vieillissement démographique accéléré, le Japon compte notamment faire jouer un rôle majeur aux véhicules autonomes pour faire face au problème croissant d’accidents de la route provoqués par des conducteurs âgés.

Afficher plus

Articles Liés

Bouton retour en haut de la page