CinémaNews

Le Mans 66 (Ford v Ferrari) : Le prix de la victoire

Construire une voiture de course en moins de 90 jours pour participer à la prestigieuse course automobile les 24 Heures du Mans… Un projet qui semble fou ? Pourtant, Ford, le constructeur américain tentera de relever ce défi, mais à quel prix ? Carroll Shelby, pilote et designer de voitures, et le pilote Ken Miles s’embarquent dans cette aventure pour défier le constructeur italien Ferrari. Toutefois, la victoire ne s’achète pas et vous allez vite le découvrir dans Le Mans 66 (Ford v Ferrari) le film américain réalisé par James Mangold. Auréolé de deux Oscars, ce long-métrage est inspiré d’une histoire vraie… celle de l’unique voiture américaine ayant remporté les 24 Heures du Mans.

« Il arrive un moment où à 7000 rpm, tout le reste s’efface. La machine se met à flotter. Elle disparaît… À 7000 rpm, c’est là que ça se produit… La seule question qu’on se pose vraiment… Qui suis-je », ouvre la piste à Ford v Ferrari. Nous sommes en mi-1960. Matt Damon interprète le rôle de Carroll Shelby, un pilote de course américain connu pour ses prouesses au volant, mais qui doit mettre fin à sa carrière.

Quelque temps après, il est à la tête de Shelby American Inc. et se charge de la conception des voitures de performance. Entre-temps, Ford Motor Company connaît des problèmes financiers. Son directeur Henry Ford II ne comprend pas comment la compagnie, forte de ses 65 ans d’existence et ayant vendu plus de 47 millions de véhicules, en est arrivée là. Il exige à ses employés de penser comme son grand-père le fondateur de Ford Motor Company.

Un des employés réussit à convaincre Henry Ford II d’acheter Ferrari qui est également en perte de vitesse sur le marché de l’automobile. La rencontre avec Enzo Ferrari, fondateur de la marque italienne, sera infructueuse. Ferrari préfère conclure un marché avec une autre Italienne, Fiat.

Henry Ford II décide donc de se lancer dans la construction d’une voiture de course pour défier Ferrari dans la prestigieuse course automobile les 24 Heures du Mans. Ford Motor Company fait appel à l’expertise de Carroll Shelby qui sollicite alors l’aide de son ami pilote et mécanicien, Ken Miles. Ce dernier, au caractère bien trempé et qui ne fait pas l’unanimité chez Ford, émet des doutes quant à la possible construction d’une voiture de course en 90 jours pour battre Ferrari aux 24 Heures du Mans. Shelby réussit à le convaincre et les deux hommes se lancent dans cette aventure complètement folle.

L’équipe de Shelby American Inc, Shelby et Miles, incarné à l’écran par Christian Bale, passe des heures à modifier le prototype GT40 (MK.II). GT est le diminutif de “Grand Tourer” et 40 signifie la hauteur de la caisse soit 40 pouces. Il est équipé d’un moteur Ford FE de 7 litres. Miles effectue de multiples essais sur le prototype d’une valeur estimée à 9 millions de dollars. Pour le muscler, il trouve qu’il va falloir alléger la voiture et améliorer, entre autres, son adhérence au sol.

Quelque temps avant le départ pour la France, Miles apprend qu’il ne fait pas partie de la délégation. Ne se laissant pas décourager, il travaille sur les modèles de GT40 dans le hangar de Los Angeles International Airport. Il suit la course de 24 heures à la radio, mais le pilote choisi par Ford Motor Company, livre une piètre performance.

De retour sur le sol américain, Carroll Shelby explique que la victoire ne s’achète pas. Peu importe le prix d’une voiture de course et sa performance, la victoire réside entre les mains du pilote. Ford Motor Company accepte alors d’inclure Ken Miles dans son équipe de pilotes pour les 24 Heures du Mans, ce, après avoir remporté “24 Hours of Daytona”. Un choix judicieux puisque Miles connaît le circuit de Le Mans. Il développe sa stratégie selon la nature de la piste et le jour J arrive. Les équipes de Ford Motor Company et de Shelby American Inc sont boostées à bloc. Lors des huit premières heures, Miles réalise deux records de piste. Il fait face aux différents éléments de la nature.

Cependant, rouler dans la tranche des trois minutes à plus de 7000 rpm va-t-il lui faire gagner les 24 Heures du Mans? Ford arrivera-t-elle à battre Ferrari ? La réponse viendra au bout de 2 heures et 32 minutes de suspense.

Le Mans 66 (Ford v Ferrari), paru en novembre 2019, a plu aux cinéphiles. Le film a été nominé quatre fois (Meilleur Film, Meilleur Montage, Meilleur Montage de son et Meilleur mixage de son) à la 92e édition des Oscars, dont la cérémonie s’est déroulée le 9 février 2020 au Théâtre Dolby de Los Angeles. Ford v Ferrari a remporté le prix du Meilleur Montage et celui du Meilleur Montage Son.

Bon à savoir

La Ford GT40 (MK.II) a remporté les 24 Heures du Mans à quatre reprises (1966 à 1969). Elle reste l’unique voiture américaine à avoir terminé sur la première marche du podium. Le nom de Ken Miles est d’ailleurs inscrit au Motorsports Hall of Fame.

Afficher plus

Articles Liés

Bouton retour en haut de la page