Votre publicité
MotoNews

Les moniteurs de moto-école attendent leurs élèves

La situation ne semble pas s’arranger de sitôt pour les moniteurs de moto-école. Le nombre d’aspirants motocyclistes qui apprennent à conduire dans une structure officielle est encore trop faible pour assurer du travail à tous les moniteurs.

Selon Shain Musay, président de l’Association of Motorcycle Driving Instructors and Road Safety Awareness (AMDIRSA), sur les 24 instructeurs qui ont été formés, seuls deux sont en activité. Il ajoute que sur les trois moto-écoles qui ont ouvert leurs portes depuis mars 2018, une seule est encore en opération.

« Nous demandons au gouvernement de mettre sur pied un plan d’action. Il y avait le projet de rendre obligatoire un carnet pour le suivi des formations. Cela aurait rendu indirectement obligatoire les cours en moto-école. Mais jusqu’à présent, ce projet n’est toujours pas implémenté », affirme Shain Musay dans une déclaration au Défi Moteurs.

Le président de l’AMDIRSA rappelle que les motocyclistes sont particulièrement vulnérables sur la route notamment parce qu’ils ne bénéficient pas à Maurice de formations adéquates à la conduite d’un deux-roues.

Le Défi Moteurs a tenté d’obtenir une déclaration d’Alan Ganoo, ministre du Transport. Malheureusement au moment de préparer cet article, il n’était pas disponible. Pour rappel, le moratoire de trois ans prendra fin en mars 2021. Les motocyclistes qui n’ont que « learner » seront donc dans l’obligation de passer leur permis de conduire moto. Il pourrait donc y avoir une forte demande pour des formations en moto-écoles les mois précédents.

Afficher plus

Articles Liés

Bouton retour en haut de la page
Fermer