Toyota RAV 4
News

Les nouveaux conducteurs auront un permis de conduire provisoire

Cette mesure est passée inaperçue parmi les autres annonces concernant la sécurité routière, pourtant elle va radicalement changer l’obtention du permis de conduire. Pravind Jugnauth, Premier ministre et ministre des Finances, a annoncé la création d’un permis de conduire probatoire de deux ans. En clair, dès la mise en application de cette mesure, chaque nouveau conducteur qui réussira son examen obtiendra un permis de conduire provisoire. Pendant deux ans, s’il commet certaines infractions au code de la route, le délai de probation sera étendu. S’il commet des infractions importantes, son permis de conduire sera purement annulé. Selon nos recoupements, on en saura plus sur cette mesure lors de l’intervention du ministre des Infrastructures publiques et du Transport, Nando Bodha, lors des débats budgétaires à l’Assemblée nationale.
« Le permis probatoire est très bien, car lorsqu’on passe son permis de conduire, on ne devient pas tout de suite un bon conducteur. C’est avec l’expérience que l’on apprend réellement à conduire. Si les conducteurs ne prennent pas dès le début l’habitude de respecter le code de la route, ils ne le font jamais. Avec un permis de conduire probatoire, ils seront prudents et respectueux du code de la route pendant ces deux premières années, et ensuite, ils garderont cette bonne attitude. La période de deux ans est tout à fait adaptée. Dans les pays où est introduit le permis probatoire comme en Suisse par exemple depuis plusieurs années maintenant, les résultats sont significatifs en termes de réduction des accidents », commente Marc Girardin, président du mouvement Contre les Accidents de la Route (CAR).
Patrice Donzelot

Afficher plus

Articles Liés

Bouton retour en haut de la page
Fermer