EssaiNews

Mercedes Classe E : Le meilleur compromis entre compacte et limousine

La Mercedes Classe E se positionne entre les catégories des berlines compactes et des limousines. L’auto, qui vient d’être restylée, veut donc proposer les prestations d’une limousine et l’agilité d’une compacte. Voyons si la E180 y parvient.

Il n’y a pas que les SUV dans la vie. Il y a les berlines aussi… Elle n’ont pas dit leur dernier mot, notamment dans le haut de gamme. Dans la catégorie des berlines familiales, Mercedes propose une version restylée de la Classe E. Elles se positionnent entre les berlines compactes plus abordables et les limousines plus luxueuses. La Classe E devient un peu plus moderne. Le Défi Moteurs a pris le volant de la Mercedes E180 dans sa finition Exclusive,c’est-à-dire celle qui allie le mieux confort et luxe.

Dans cette finition Exclusive, la Mercedes Classe E se rapproche plus de la catégorie des limousines que de celle des berlines compactes. C’est notamment le cas quand on regarde la face avant. La calandre sans logo et traversée par des barres chromées donne de la prestance à la voiture. Cette prestance est encore accentuée par le positionnement du logo sur le capot à la manière des bouchons de radiateurs des voitures de luxe d’antan. La forme des phares n’est pas très originale, mais leur design intérieur est travaillé et moderne. La signature lumineuse des feux de jour à LED donnent de la personnalité à l’auto. Ces phares s’accordent bien avec la calandre sans lui voler la vedette. Le bouclier est la seule partie de la face avant qui donne une touche de sportivité dans cette finition. Sur les flancs, la Mercedes Classe E reste conventionnelle pour une berline, mais les côtés sont élégants.

On apprécie particulièrement les jantes de 18 pouces à 16 branches même si elles auraient pu être encore plus sportives en taille basse. L’arrière est plus effilé, notamment au niveau des phares. Là aussi, le bouclier apporte une légère touche de sportivité grâce à ses deux sorties d’échappement et sa ligne horizontale chromée.

À l’intérieur, l’ambiance Mercedes saute aux yeux. Même si on cache le logo à l’étoile sur le volant, on sait tout de suite qu’on est à bord d’une Mercedes. La première chose qui se remarque en s’installant aux places avant de la Classe E est cette ligne ondulée qui traverse le tableau de bord de manière horizontale. Elle donne une impression de confort et de sérénité. Cette impression est accentuée par les inserts de bois sur notre modèle d’essai. On trouve également des inserts noirs laqués, notamment sur la console centrale. Tant qu’on parle de matériaux, soulignons sans surprise la grande présence de cuir et de plastique mousseux. Aucun souci n’est à noté au niveau des assemblages et de la qualité des finitions. Même les petits boutons pour ouvrir ou fermer les aérateurs sont élégants et de qualité. On apprécie également le dessin du volant à trois branches dans cette version Exclusive. Comme c’est désormais l’accoutumée chez le constructeur allemand, l’instrumentation est numérique. Les compteurs sont affichés sur un écran qui est accolé à un second écran placé au centre du tableau de bord. Cet affichage donne une touche de modernité à l’habitacle.

« Eh Mercedes »

L’infodivertissement et l’ordinateur de bord sont accessibles à travers l’écran tactile central, via le pad tactile placé à la traditionnelle place du levier de vitesse, ou par les nombreux boutons de la console centrale et du volant. Il est aussi possible dans notre modèle d’essai de donner des ordres verbalement à la voiture à travers l’assistant vocal. Le désormais fameux «Eh Mercedes» suffit à activer cette fonction. L’auto vous répond alors en vous demandant comment elle peut vous aider. Il suffit ensuite de lui donner une instruction comme allumer l’autoradio ou baisser la climatisation par exemple. Comme nous le disions, le pad tactile est placé sur la console centrale là où on trouve normalement le levier de vitesse. Comme désormais sur toute les Mercedes, ce dernier est positionné derrière le volant à la place du comodo de droite. Et comme souvent lorsqu’on conduit une Mercedes récente, il arrive en roulant de passer le point mort en voulant activer les clignotants ou les essuie-glaces. Il est vrai que cette solution dégage de la place sur la console centrale pour le pad tactile et un rangement, mais ce n’est pas pratique quand on n’y est pas habitué.

Bien entendu, les passagers arrière sont confortablement accueillis. La place au niveau des jambes et de la tête est importante. En sus, la banquette arrière est confortable. Notons qu’il s’agit bien d’une banquette, et non pas de deux sièges. Nous sommes à bord d’une berline familiale. Pour apprécier le confort de sièges individuels à l’arrière, il faudra se tourner vers la Classe S, la limousine de la gamme Mercedes.

La Mercedes E180 Exclusive propose différents équipements liés à sécurité ou au confort. Parmi, on note, par exemple, le freinage automatique d’urgence, le détecteur de fatigue et les caméras à 360 degrés. On se rend vite compte en manœuvrant cette grande voiture de 4,92 mètres de long et de 2,06 mètres de large, que cet équipement n’est pas un luxe.

Associées aux capteurs, les caméras permettent d’éviter de frotter contre des poteaux, des trottoirs ou d’autres véhicules en ville ou sur des parkings. Ces zones ne sont pas les terrains de jeu favoris de la Classe E. Il lui est difficile de se faufiler dans les petites rues, mais ce n’est pas ce qu’on lui demande. Il faudra s’y reprendre à deux ou trois fois pour se garer en marche arrière, bien que l’auto dispose d’une assistance au parking. Ce dernier détecte les places de parking libres et il active les différentes caméras nécessaires. La Mercedes E180 est bien plus à l’aise sur les larges routes hors agglomération et l’autoroute. Elle met alors en avant son confort que ce soit derrière le volant ou aux places arrière. Non seulement on voyage confortablement, mais on se sent en sécurité. Le piège est donc d’avoir l’impression de rouler doucement alors qu’on flirte rapidement avec la vitesse limite légale. Heureusement que le régulateur de vitesse est disponible. La direction est précise, mais l’amortissement est légèrement ferme, ce qui diminue le confort sur les routes abîmées. Mais en contrepartie, on a une bonne tenue de route sans roulis en virage. On a une légère latence au niveau de l’accélération, c’est-à-dire que lorsqu’on appuie sur la pédale de droite, le moteur ne réagit pas instantanément. Les reprises sont franches à partir de 3 000 tours par minute, en dessous le moteur essence d’1,5 litre se montre plutôt calme. Ce bloc développe 156 chevaux de puissance et 250 Newton-mètres de couple ce qui permet de passer de 0 à 100 kilomètres par heure en 8,6 secondes.

La Mercedes E180 Exclusive fait le choix du confort et de la prestance. Elle est élégante et valorise quiconque à son bord. Son confort y est remarquable. Comme on peut s’y attendre chez le constructeur allemand, il est difficile de lui trouver des défauts. Néanmoins,son gabarit ne la favorise pas en ville et la latence de l’accélérateur peut être perturbante. La Mercedes E180 Exclusive est proposée chez CFAO Motors à Rs 3,96 millions.

Crédit photos : Fabien Dubessay

Fiche technique :

MOTEUR
Cylindres/type 4 / en ligne
Cylindrée 1 497 cc
Puissance 156 cv
Transmission Arrière
Carburant Essence
Couple 250 Nm
BOITE DE VITESSE
Type Automatique / séquentielle
Nombre de rapports 9
PERFORMANCES
Vitesse maximale 225 km/h
Accélération (0 à 100 km/h) 8,6 s
CONSOMMATION
Consommation intra-urbaine 6,4 l/100 km
Consommation extra-urbaine 6,1 l/100 km
Consommation mixte 6,25 l/100 km
Emissions de CO2 139 g/km
Contenance réservoir 50 l
POIDS/VOLUME
Poids à vide 2 425 kg
ROUES
Jantes 245/45R18
Afficher plus

Articles Liés

Bouton retour en haut de la page