EssaiNews

Mini Cooper SE : Urbaine et branchée

La référence des voitures néo-rétro fait sa révolution électrique. La Mini est désormais disponible à Maurice dans une version 100 % électrique. Le Défi Moteurs a pris le volant de cette Mini Cooper SE pour un essai urbain et branché.

La Mini Cooper SE que le Défi Moteurs a essayée de ressemble au premier abord à la version à essence. Cependant, on constate tout de suite des touches de jaune sur notre modèle d’essai qui donnent du peps à sa peinture blanche. Avec le logo dédié présent sur les quatre faces de la voiture, la couleur jaune identifie la version électrique. Cette Mini Cooper SE se distingue également par sa calandre fermée et ses jantes originales. Ces dernières ont quatre larges branches et sont en grande partie fermées. L’objectif est d’être plus aérodynamique afin de privilégier l’autonomie de la voiture. On aime ou on déteste ces jantes, mais dans tous les cas, elles ne laissent pas indifférent.

Pour revenir à la face avant, outre la calandre fermée qui arbore une double ligne jaune ainsi que le logo de la version électrique, on reste dans le style de Mini. Les deux phares ronds et les rondeurs de la face avant donnent une touche sympathique et mignonne à l’auto. Une entrée d’air fictive sur le capot souligne le côté sportif de la citadine anglaise.

Sur le côté, la Mini Cooper SE prend des allures de petite sportive. Ce dynamisme est apporté par l’absence de portières arrière. Les vitres arrière teintées associées aux montants de toit noirs donnent l’impression que le pavillon plane au-dessus de la voiture. Un léger becquet accentue encore la sportivité de la Mini Cooper SE. L’arrière retrouve les rondeurs de la face avant. Mis à part l’Union Jack (le drapeau du Royaume-Uni) dans les phares, le design de la poupe est plutôt sobre.

Modernité

L’habitacle est un subtil mélange entre la modernité d’une voiture électrique et le style si particulier de Mini tout en rondeur. Ce qui saute aux yeux est le traditionnel large cercle sur le milieu du tableau de bord. Il encadre l’écran du système d’infodivertissement ainsi que les commandes de l’autoradio. Ce cercle est lumineux. Sa couleur est jaune par défaut, mais elle peut évoluer, selon les goûts du conducteur ou de ses passagers comme l’ensemble de l’ambiance lumineuse. Le cercle sert aussi à indiquer le changement de mode de conduite. Il passe au rouge lorsque le mode Sport est enclenché, et au vert avec le mode Green qui correspond au mode économie d’énergie.

Le cercle lumineux indique également la température lorsqu’on règle la climatisation, c’est original et bien trouvé. Les rondeurs se retrouvent également dans le dessin du volant. Quant à la modernité, elle est présente dans le levier de vitesses ainsi que dans les boutons de type aviation que l’on retrouve aussi bien sur la console centrale qu’au niveau du plafonnier. Mais ce qui est le plus moderne est certainement l’écran de l’instrumentation placé derrière le volant. Avec sa forme ovale, il s’intègre bien dans le style tout en rondeur de la Mini Cooper SE. Les finitions sont bonnes, et les plastiques sont de qualité. Les sièges sont enveloppants. Ils peuvent être rallongés au niveau de l’assise sous les cuisses. Cependant, ils sont un peu fermes au niveau du dossier.

À cause des batteries placées en T au milieu de l’habitacle et sous la banquette, cette dernière ne peut accueillir que deux passagers. L’accès aux places arrière n’est pas aisé avec uniquement deux portières, mais étonnement on n’y est pas trop serré. L’espace aux jambes et à la tête reste convenable pour une citadine à trois portes. Notons que les portières n’ont pas de montant, comme sur un coupé.

Parmi les équipements disponibles dans notre modèle d’essai, on note entre autres la caméra de recul, l’adaptateur de vitesse avec assistance au freinage d’urgence, la climatisation bi-zone ainsi que les essuie-glaces et phares automatiques.

Citadine

La Mini Cooper SE est avant tout une citadine, mais cela ne l’empêche pas d’être dynamique. La voiture bénéficie du fameux couple des moteurs électrique. Celui de la Mini Cooper SE monte jusqu’à 270 Newton-mètres. Ce bloc développe également 184 chevaux. En mode Mid qui correspond au mode normal, la voiture se montre coupleuse au démarrage puis souple en vitesse de croisière. Il suffit néanmoins de pousser l’accélérateur jusqu’au plancher pour bénéficier instantanément de la puissance du moteur pour effectuer un dépassement dans une monté par exemple. En mode Sport, la voiture se montre encore plus dynamique, même si la différence n’est pas si importante. La direction devient plus précise. La citadine passe de 0 à 100 km/h en 7,3 secondes, ce qui est correct pour la catégorie. En mode Green, la voiture va mettre l’accent sur l’autonomie avec des accélérations plus douces. Si les batteries sont presque à plat, il suffit d’opter pour le mode Green +.

Les systèmes non essentiels, comme la climatisation, se coupent pour avoir plus de chances d’arriver à destination. Dans tous les cas, la suspension est plutôt ferme. Cela a l’avantage de permettre à la Mini Cooper SE de virer à plat et d’avoir une bonne tenue de route, d’autant plus qu’avec les batteries en position basse, le centre de gravité est près du sol.

Avec 1,4 tonne sur la balance, le freinage est correct mais le poids se fait tout de même sentir. On peut opter pour un freinage moteur plus important ce qui permet de recharger les batteries en freinant, mais aussi de freiner simplement en levant le pied de l’accélérateur. Le système de récupération d’énergie dispose d’un second mode plus faible. Il est plus adapté à une conduite normale, surtout pour les conducteurs qui découvrent la conduite d’une voiture électrique. En effet, le frein moteur en mode maximum peut surprendre quand on n’y est pas habitué.

Notons que Mini annonce une autonomie de 230 kilomètres, de quoi largement convenir à un usage normal à Maurice.

La Mini Cooper SE est la plus moderne des voitures néo-rétro. On apprécie son look indémodable et ses prestations sur la route. Dommage qu’elle ne soit disponible qu’en trois portes et avec uniquement deux places à l’arrière, ce qui est peu pratique pour une famille. Cette citadine pourrait bien convaincre de nouveaux automobilistes mauriciens à passer à l’électrique. La Mini Cooper SE est disponible chez Leal & Co à Rs 1 945 000.

Crédit photos : Fabien Dubessay

Fiche Technique :

MOTEUR
Type synchrone
Puissance 184 ch
Transmission avant
Energie électrique
Couple 270 Nm
BOITE DE VITESSE
Type automatique
Nombre de rapports 1
PERFORMANCES
Vitesse maximale 150 km/h
Accélération (0 à 100 km/h) 7,3 s
CONSOMMATION
Emissions de CO2 0 g/km
Autonomie 230 km
POIDS/VOLUME
Poids à vide 1 440 kg
ROUES
Jantes 205/45R17
Afficher plus

Articles Liés

Bouton retour en haut de la page