MotoNews

MotoGP : Marc Marquez en patron au Mans

Le patron de la MotoGP remporte le Grand Prix de France ce dimanche 20 mai au Mans. Malgré un départ moyen, le pilote espagnol Marc Marquez de l’écurie Honda a bénéficié de son pneu arrière plus dur et donc plus endurant, ainsi que de son talent, pour remonter progressivement dans le classement. Il a aussi profité des chutes de deux de ses principaux adversaires, l’Italien Andrea Dovisiozo de l’écurie Ducati, et le Français Johann Zarco de l’équipe Tech 3. Ce dernier, qui roulait à domicile, partait de la pole position.

« Oui j’ai eu quelques frayeurs. Cela a été difficile, car tout le monde était très proche. La piste avait un peu moins d’adhérence qu’hier (samedi). J’avais un peu de mal à mettre mon pneu avant en température, mais je suis content. Cette victoire est importante », affirme Marc Marquez.

L’Italien Danilo Petrucci de l’équipe Pramac prend la seconde place devant son compatriote Valentino Rossi de l’écurie Yamaha. « Nous nous sommes améliorés un peu avec un bon choix de pneus. Je savais que nous étions plus rapides qu’à Jerez (Espagne) et que je pouvais me battre pour le podium. Ce résultat est bon pour moi et pour mon équipe. Je suis satisfait de la course. J’ai essayé d’attaquer Danilo Petrucci mais il était plus rapide que moi. Mais c’est un bon résultat », déclare Valentino Rossi.

« C’était un peu difficile. On avait fait du bon travail tout le week-end, la pôle position était géniale. Et là, sur la course, le départ était mauvais, mais j’arrive à vite rattraper le coup sur la première chicane. C’était difficile derrière Lorenzo qui freine fort en virage puis accélère fort en ligne droite, je faisais le yoyo et mes points forts sont ailleurs. J’ai eu du mal à garder le rythme. Je ne pouvais pas me permettre de patienter derrière lui sinon je perds encore plus de places. Donc le but était de le doubler. Mais en début de course avec le plein d’essence, j’aurais dû patienter que la moto devienne plus légère. J’ai essayé de le doubler dans ce virage, mais avec le poids de l’essence, j’ai glissé », explique Johann Zarco.

Afficher plus

Articles Liés

Bouton retour en haut de la page