MotoNews

MotoGP: Marquez fait chuter Rossi et ravive les tensions en Argentine

Ce fut un Grand Prix fou du début à la fin ! La seconde épreuve du Championnat du monde de MotoGP restera dans les mémoires pour deux incidents particuliers en plus de la victoire surprise du Britannique Cal Crutchlow au guidon de sa Honda LCR.

Le premier rebondissement intervient avant même le départ. L’Australien Jack Miller de l’écurie Ducati Pramac placé en pole position est le seul à prendre le risque de chausser les pneus slicks alors que la pluie cesse. Se rendant compte de leur erreur, la totalité des autres pilotes rentrent aux stands pour prendre les pneus pour le sec. Pour récompenser la prise de risque de Jack Miller, la direction de course décide de faire reculer tous les autres participants de plusieurs lignes sur la grille de départ.

Après le tour de formation, l’Espagnol Marc Marquez de l’écurie Honda cale en arrivant sur la grille de départ. Il réussit tant bien que mal à redémarrer sa moto seul en la poussant. Mais pour reprendre sa place, il doit effectuer un demi-tour en piste. La direction de course le pénalise alors d’un passage dans la voie des stands. Cette pénalité le fait repartir en 19e place et ne sera que la première.

Pour remonter dans le classement il prend tous les risques et effectue des dépassements musclés. Le premier à subir les foudres du champion du monde en titre est son compatriote Aleix Espargaro de l’écurie Aprilia. Marc Marquez le percute au dépassement et subit sa seconde pénalité : il doit rendre sa position. Reprenant sa remontée, Marc Marquez plonge plus tard à l’intérieur de l’Italien Valentino Rossi pour tenter de le dépasser. Une nouvelle fois, il percute son adversaire et le pilote Yamaha chute (photo). Marc Marquez subit alors une troisième pénalité de 30 secondes à l’issue de l’arrivée. L’Espagnol a bien tenté d’aller s’excuser auprès du « Docteur », mais l’entourage furieux de Valentino Rossi ne l’a pas laissé entrer dans le box Yamaha.

« Je ne pense pas avoir fait quelque chose de totalement fou. Vous devez comprendre comment étaient les conditions de piste », s’est défendu Marc Marquez. « Il le fait exprès, ça n’est pas une erreur, car il pointe la jambe. Il sait qu’il ne chute pas, mais que vous vous chutez. Il espère que vous chutiez », s’est indigné Valentino Rossi. Ce dernier a demandé à la direction de course de prendre des sanctions contre le pilote Espagnol.

Crédit photo : MotoGP / Twitter

Afficher plus

Articles Liés

Bouton retour en haut de la page
Fermer