NewsSport Moto

MotoGP : Miller s’impose au Japon, Quartararo respire au championnat

Impérial. L’Australien Jack Miller a remporté dimanche le Grand Prix du Japon en MotoGP, course lors de laquelle le Français Fabio Quartararo, leader au championnat et 8e à l’arrivée, s’est offert une bouffée d’air face à son rival italien Bagnaia, victime d’une chute.

“Ça s’est mieux passé que prévu, je me suis senti fort tout le week-end”, a réagi pour sa première victoire de la saison le pilote Ducati, parti 7e sur la grille.

Sur le tracé de Motegi, le Sud-Africain Brad Binder, futur coéquipier de Miller chez KTM la saison prochaine, et l’Espagnol Jorge Martin (Ducati-Pramac) ont complété le podium.

À quatre courses de la fin de la saison, si Quartararo (Yamaha) termine loin derrière au Japon, le pilote Yamaha réalise une bonne opération au championnat.

Le Français compte désormais 219 points au général, soit 18 de plus que Bagnaia (201 points) et 25 de plus que l’Espagnol Aleix Espargaro (Aprilia, 194 points), qui termine à la 16e place.

“Après tout ce qui s’est passé, il vaut mieux gagner huit points que de les perdre. C’est bien dans un sens mais frustrant dans un autre car nous avions le potentiel pour nous battre plus à l’avant”, a expliqué le champion du monde en titre.

“Pas correct”

Parti à une modeste 9e place devant Bagnaia (Ducati), 12e sur la grille, Quartararo a profité des déboires de ses adversaires pour accroître son avance.

D’abord pour Espargaro, 17 points derrière Quartararo avant la manche japonaise, qui a d’emblée enterré ses chances de prendre la tête du championnat puisque lors du tour de chauffe, son Aprilia, mal configurée, l’a contraint à repasser par les stands pour changer de moto au moment du départ.

Plus tard, Bagnaia, à la lutte avec Quartararo pour la 8e place, a lui chuté… Dans le tout dernier tour, perdant au passage de précieux points au championnat.

“Perdre des points ainsi n’est pas correct, surtout pour le travail fait par mon équipe. Je dois comprendre comment garder la tête froide dans ces situations”, s’est désolé l’Italien au micro de Sky Sport Italia.

Derrière le trio de tête, Enea Bastianini, 4e au championnat, termine 9e, dans la roue de Quartararo. L’Italien, qui s’est élancé 15e sur la grille, pointe désormais à 24 unités d’Espargaro (contre 31 avant la manche au Japon).

Marquez 4e

Sous un soleil revenu après les trombes d’eau tombées la veille lors des qualifications, le sextuple champion du monde de MotoGP Marc Marquez, parti en tête, termine à la 4e place, perdant dès les premiers tours de roues la tête de la course.

Le pilote de Honda, revenu le week-end dernier en compétition après trois mois d’absence en raison d’une opération au bras droit (la quatrième en deux ans), avait signé samedi sur le circuit détrempé de Motegi sa première pole depuis 2019.

Il termine aussi au Japon sa première GP depuis son retour en Aragon le week-end dernier, où il avait dû abandonner après un accrochage avec Quartararo.

Pour sa 100e course en MotoGP, l’autre Français de la grille Johann Zarco (Ducati-Pramac), parti deuxième, termine à la 11e place.

“J’ai fait quelques erreurs après le départ et j’ai perdu beaucoup de positions, je me suis retrouvé treizième et après, c’était presque impossible de jouer pour récupérer des positions importantes”, a-t-il expliqué.

En Moto2, le Japonais Ai Ogura (Honda) a empoché sa troisième victoire de la saison et revient à deux points du leader du classement général, l’Espagnol Augusto Fernandez, deuxième dimanche.

En Moto3, le leader espagnol au championnat Izan Guevara (Gasgas) s’est imposé avec plus d’une demi-seconde d’avance sur l’Italien Dennis Foggia (Leopard). Grâce à cette deuxième victoire consécutive après le GP d’Aragon, Guevara s’envole au général, devant son coéquipier Sergio Garcia, 4e au Japon.

La prochaine course au calendrier MotoGP est le Grand Prix de Thaïlande, le week-end prochain.

Afficher plus

Articles Liés

Ceci peut vous intéresser
Fermer
Bouton retour en haut de la page