NewsSport Moto

MotoGP : Quartararo vise une première victoire en Allemagne

Après une absence en 2020 en raison de la pandémie, le MotoGP est de retour en Allemagne, où le jeune leader français Fabio Quartararo ne s’est jamais imposé et où l’Espagnol Marc Marquez est invaincu depuis 2013.

Sans sa blessure au premier Grand Prix de 2020, qui l’a écarté tout le reste de la saison dernière, Marquez (Honda) aurait été l’incontestable favori sur le circuit de Sachsenring, qui accueille la 8e manche d’une saison dominée par le Français Quartararo (Yamaha).

L’Espagnol de 28 ans, six fois champion du monde en MotoGP, a gagné tous les Grands Prix d’Allemagne en partant de la pole position depuis 2013. Depuis 2010 même, si l’on inclue ses trois victoires en 125cm3 ou en Moto2, deux catégories dans lesquelles il est aussi champion du monde…

Mais depuis sa fracture de l’humérus droit, suivie de complications, Marquez n’est plus le même. Après une absence aux deux premières courses de l’année, il est revenu au Portugal avec une 7e place, son meilleur résultat, suivi d’une 9e en Espagne puis de trois abandons après des chutes en France, Italie et Catalogne.

En Allemagne toutefois, “j’aurai moins voire aucune limitation physique, car dans les virages à gauche, je ne ressens aucune gêne, contrairement à ceux à droite, or ici il n’y en a que trois à droite”, a expliqué Marquez, qui se sent “de mieux en mieux physiquement” et prend “de moins en moins d’antibiotiques”.

“Je pense qu’il répondra présent ce week-end, c’est le moment idéal pour faire un come-back”, a observé Quartararo, même si “pour le moment”, le Français “ne regarde pas vraiment vers lui”, Marquez n’étant que 18e.

Quartararo (115 points) aura davantage à l’oeil son compatriote Johann Zarco (Ducati-Pramac, 2e, 101 pts), abonné aux podiums en attendant sa première victoire en catégorie reine.

Quartararo: “Pas mon circuit préféré”

Vainqueur de six GP en trois saisons dans l’élite, dont trois cette année, Quartararo n’a jamais gagné en Allemagne. En 2019, il avait chuté après être parti de la 2e place. Auparavant en Moto2 ou Moto3, il n’était jamais entré dans le top 10.

“Ce n’est pas mon circuit préféré”, reconnait-il. “Mais nous avons eu un bon rythme toute la saison jusqu’à présent, donc (…) j’espère être en mesure d’obtenir un bon résultat”.

Le pilote Yamaha sort d’une mésaventure en Catalogne, où sa combinaison en cuir s’était ouverte sur son torse nu, lors d’une fin de course hallucinante. Pénalisé, il s’est finalement classé 6e.

En Saxe, il aura face à lui, comme à chaque rendez-vous, l’armada Ducati formée, en plus de Zarco, de l’Australien Jack Miller (90) et de l’Italien Francesco Bagnaia (88), 3e et 4e du championnat.

Le constructeur autrichien KTM a également montré qu’il avait les armes pour gagner. Deuxième en Italie, Miguel Oliveira a remporté la course catalane en exploitant parfaitement les récentes améliorations de sa moto, notamment un nouveau châssis. Septième au classement, le Portugais (54 pts) pourrait vite revenir dans le jeu.

Champion du monde en 2020 avec une seule victoire au compteur, Joan Mir (Suzuki) poursuit sa stratégie de la constance, sans faire de vague, 5e avec 78 points. Son coéquipier Alex Rins, Espagnol lui aussi, doit faire son retour, après son absence en Catalogne à cause d’un accident de vélo à l’entraînement et d’une fracture à l’avant-bras droit.

En plus de la météo, qui pourrait tourner à l’orage estival, on surveillera la performance du septuple champion du monde italien en catégorie reine Valentino Rossi, qui vit sa pire saison, avec une 10e place comme meilleur résultat. A 42 ans, sa 22e saison dans l’élite – sa 26e au niveau mondial – pourrait être la dernière.

Après le week-end allemand, qui débute avec les essais libres vendredi à 09h55 (07h55 GMT), le MotoGP ira aux Pays-Bas, à Assen, pour la 9e manche (27 juin), avant des vacances en juillet.

Afficher plus

Articles Liés

Bouton retour en haut de la page