ÉvénementNews

Motorsports Festival le 31 octobre et le 1er novembre : Zoom sur le karting à Maurice

Le Motorsports Festival se tiendra ce samedi 31 octobre et ce dimanche 1er novembre 2020. Le karting sportif sera l’une des activités en démonstration. Retour sur ce sport peu connu à Maurice.

Des amateurs mauriciens de karting participeront au Motorsports Festival le samedi 31 octobre et le dimanche 1er novembre 2020 au stade Anjalay Coopen à Belle-Vue-Harel. Ils effectueront des démonstrations sur le circuit, qui sera aménagé sur le parking. Le karting sportif existe depuis plusieurs années à Maurice. Il ne faut pas le confondre avec le karting de location dont les établissements ont fermé dans le pays.

Des propriétaires de karts se retrouvent deux samedis par mois sur le parking du stade Anjalay Coopen pour des sessions de roulage. « Il ne s’agit pas de faire des courses. On roule pour le plaisir et on conseille les débutants. Pour rouler en karting, il faut aimer l’adrénaline. Ce n’est pas excessivement dangereux, mais cela reste un sport à sensation », explique Bill Ghanty, directeur de Technikart Racing. Cette entreprise est spécialisée dans le commerce et l’entretien de karts.

Selon lui, à Maurice, il existe deux principaux types de karts : 125cc sans boîte de vitesses et 125cc avec boîte de vitesses. Les premiers ont une puissance d’environ 30 chevaux et sont adaptés aux débutants. Avec environ 44 chevaux, les seconds peuvent monter jusqu’à 110 kilomètres par heure (km/h) et sont destinés à des pilotes aguerris. Des mini karts sont accessibles aux enfants à partir de cinq ans. Quelques enfants à Maurice roulent en karting dans la catégorie cadet, avec des karts de 125cc sans boîte vitesse, bridés à 15 chevaux. Tous ces karts sont des engins de compétition et leurs pilotes portent des équipements de sécurité, tels que casque, gants, combinaison et chaussures.

« On trouve des karts de seconde main à partir de Rs 80 000. Les prix peuvent monter jusqu’à Rs 450 000 pour un kart neuf de 125cc avec boîte de vitesses. Il faut compter environ Rs 20 000 pour les équipements de sécurité. Ensuite, il faut un budget de Rs 3 000 à Rs 3 500 par session pour l’essence, l’huile et les pièces consommables, comme les pneus et les couronnes, entre autres. En cas de casse ou de panne, le budget est plus important », confie Bill Ghanty.

Ce dernier explique qu’un championnat pourrait voir le jour à Maurice en 2021. Il pourrait compter trois catégories : junior, senior sans boîte de vitesses et senior avec boîte de vitesses. « Le challenge sera plus élevé pour les pilotes, si un jour on a un vrai circuit de karting à Maurice », souligne le directeur de Technikart Racing.

Pour rappel, le Motorsports Festival est une initiative de la Motoclub Racing Team, de Technikart Racing et de Team RC Motorsports, en partenariat avec Le Défi Moteurs et Shell. Des karts, motos et voitures de course rouleront sur le circuit aménagé sur le parking du stade Anjalay Coopen. On pourra également assister à du drift. Entre deux compétitions sur le circuit, le public pourra sillonner une large exposition de motos de grosses cylindrées, de voitures de tuning, de véhicules vintages, de quads, de motocross et même d’autos radiocommandées. L’entrée pour le public est gratuite.

Afficher plus

Articles Liés

Bouton retour en haut de la page