200819 BAMYRIS
News

Permis de conduire numérique : pas avant 2020

Les nouveaux amendements au Road Traffic Amendment (No) Bill, qui seront débattus au parlement et qui inclus le permis de conduire digital, annonce l’arrivée en grande pompe du permis de conduire numérique.

Cependant, selon nos sources à la Traffic Branch et au sein même du ministère du Transport, on explique que l’entrée en vigueur du permis de conduire numérique n’est pas pour bientôt. Ce système calqué sur celui de la carte d’identité biométrique nécessitera de grands changements.

La Traffic Branch de la police, qui émet les permis de conduire, indique qu’il faudra faire des changements au système présent. De plus, il faudra aussi acquérir des équipements adaptés pour émettre les cartes laminées du permis de conduire. Une carte qui ne sera pas plus grande que celle de la carte d’identité. De plus, il faudra aussi prendre en considération les informations qui seront contenues sur les cartes. « Contiendront-elles des données biométriques ? Des informations relatives aux assurances auto ou d’autres informations concernant le véhicule ? Une liste de délits ou de contraventions déjà obtenus ? Comment l’exercice de ‘Phasing Out’ sera-t-il enclenché ? Nous avons 800,000 permis de conduire qui ont été émis à Maurice. Si nous retirons les personnes décédées ou qui ont quitté le pays, il nous reste environ 600,000 permis qui devront être modifiés. Ce n’est pas aussi simple que vous pensez ». Autant de questions qui restent pour le moment sans réponse selon nos sources à la Traffic Branch.

Il y a également la question des opérations. La police aura-t-elle des appareils pour lire ces cartes ? Au niveau des autorités gouvernementales, rien n’a été enclenché. Il faudra attendre que le projet de loi soit voté avant le début des procédures. Ces dernières risquent aussi de prendre du temps. Il faudra tout d’abord retenir les services d’un consultant et ensuite faire un choix sur les matériaux utilisés. La numérisation des informations de la police. Cela passera par un exercice d’appel d’offres. Ensuite un deuxième exercice d’appel d’offres aura lieu afin de trouver une compagnie dédiée à la confection des cartes et s’occuper de la transition du papier au plastique.

Puis, il faudra trouver le financement qui sera massif selon nos sources. On devrait s’attendre à un coût similaire à celui de la carte d’identité biométrique. Selon diverses sources, l’opération et le ‘Phasing out’ devraient prendre plus ou moins 12 à 14 mois pour être complétés.

Afficher plus

Articles Liés

Ceci peut vous intéresser

Fermer
Bouton retour en haut de la page
Fermer