NewsSport Auto

Pour Ogier, le rallye doit “rapidement” aller “plus loin” dans sa démarche durable

Applaudissant “un premier pas dans la bonne direction” avec le passage du Championnat du monde des rallyes (WRC) à l’hybride cette saison, le Français Sébastien Ogier “espère que rapidement la discipline ira plus loin”.

“Ce n’est qu’un petit pas mais c’est une étape malgré tout, un tournant que la discipline devait prendre”, a estimé à Monaco l’octuple champion du monde avant la première manche de 2022, de jeudi à dimanche au Rallye Monte-Carlo.

Soulignant que les versions hybrides proposées par le WRC ont une “autonomie de la batterie très faible”, Ogier “espère que rapidement la discipline ira plus loin dans cette direction pour qu’elle reste ancrée dans notre époque” face au réchauffement climatique.

Alors que la Formule 1, par exemple, est passée dès 2014 à la motorisation hybride, le rallye mondial et ses trois constructeurs (Toyota, Hyundai, M-Sport Ford) franchissent seulement le pas, pour la 50e édition du Mondial des rallyes, créé en 1973.

Le moteur électrique qui s’ajoute au moteur thermique déjà en place, permettra à certains moments un “boost” de puissance aux pilotes.

Sur ce point, Ogier a expliqué un effet pervers de la nouvelle technologie.

Pour pouvoir avoir la pleine capacité de puissance au départ d’une nouvelle spéciale, “les pilotes vont recharger sur les liaisons”, explique-t-il, “mais je ne suis pas sûr que la vérité soit bonne à entendre, je ne suis pas sûr que la FIA a envie d’entendre la manière dont on va procéder malheureusement”.

De quelle manière ? “En brûlant plus d’essence qu’avant, tout simplement”, a-t-il regretté, la batterie pouvant se recharger de manière autonome en freinant, grâce à l’énergie cinétique délivrée.

100% électrique, pas la panacée

Par ailleurs, certains secteurs de liaison, entre les spéciales chronométrées, devront être effectués en mode 100% électrique. Néanmoins, lors de la manche inaugurale, cette semaine, seuls 3,66 kilomètres seront parcourus ainsi, soit 0,3% des 1.215 km de liaison…

Selon Ogier, le 100% électrique n’est pas non plus la panacée: “Je ne pense pas que le 100% électrique soit l’avenir pour notre planète en général, parce qu’on sait tous qu’il y a plein de contraintes au niveau de l’électrique également, au niveau de la construction, du recyclage (des batteries), de la production de l’électricité, etc.”.

“On a besoin de diversité, il n’y a pas qu’une seule solution, donc je ne pense pas que ce soit la solution pour le rallye non plus”, a-t-il estimé. “L’hybride peut être un bon compromis mais +hybride+ c’est un mot qui englobe beaucoup de choses et qui peut être assez large”.

Afficher plus

Notice: Trying to access array offset on value of type null in /home/srv01adm/public_html/defimoteurs_10072021/wp-content/plugins/wppas/classes/Pro_Ads_Shortcodes.php on line 433

Articles Liés

Bouton retour en haut de la page