200819 BAMYRIS
ÉvénementNews

Salon de l’automobile : Les SUV, voitures préférées des Mauriciens

2018 a été un grand cru pour les concessionnaires de véhicules neufs à Maurice. L’année 2019 s’annonce aussi bonne, voire meilleure. Les SUV sont les voitures préférées des Mauriciens alors que les 150 cc à 300 cc sont les motos les plus appréciées.

Le marché automobile mauricien appuie sur le champignon. Selon les chiffres de la National Transport Authority, 2018 s’est illustrée comme la meilleure année. En effet, l’an dernier ce sont au total 11 317 véhicules neufs toutes catégories confondues (hors deux-roues) qui ont été enregistrés. C’est pourquoi certains véhicules portent des plaques d’immatriculation avec un nombre à cinq chiffres. Entre 2017 et 2018, il y a donc eu une croissance de 2,5 % du marché des véhicules neufs. Si on ajoute les ventes de deux-roues, on atteint le total de 18 990 véhicules neufs.

2019 s’annonce également comme une bonne année. Si la tendance des six premiers mois persiste jusqu’à la fin de l’année, le nombre de ventes devrait être similaire à celui de l’année précédente. En effet, au 30 juin 2019, ce sont 5 648 véhicules (hors deux-roues) qui ont trouvé preneurs, ce qui représente 50 % des ventes annuelles de 2018. En ajoutant les deux-roues, 10 094 véhicules neufs ont été vendus entre le 1er janvier et le 30 juin 2019.

« L’année a plutôt bien commencé pour la vente des véhicules neufs. Nous pensons que le marché va également connaître une croissance en 2019. Le Mauricien change en moyenne de voiture tous les cinq à sept ans, donc chaque année il y a une partie du marché qui renouvelle ses véhicules. Le Salon de l’automobile permet aussi de booster les ventes. Les

Mauriciens attendent ce moment et profitent de cette occasion, car il y a des remises intéressantes durant ces trois jours », explique Bénédicte Richard-Michaud, Marketing Manager de Leal & Co. Ltd.

SUV à la mode

Les Sport Utility Vehicles (SUV) sont à la mode dans le monde entier. Ces véhicules reprennent le look et l’habitabilité des 4 x 4 et se déclinent dans de nombreuses sous-catégories. On trouve des SUV urbains (aussi appelés crossovers), des SUV de tailles moyennes, de gros SUV, des SUV sportifs, des SUV tout-terrains, des SUV coupés et des SUV sportifs. Selon Bénédicte Richard-Michaud, le segment des SUV est en augmentation constante, depuis quelques années, au détriment des berlines. Elle précise que pratiquement tous les constructeurs généralistes proposent des SUV dans leur gamme.

« À Maurice nous vendons de plus en plus de SUV. En 2018 le marché du SUV a connu une progression d’environ 12 % avec 3 203 unités vendues en comparaison à 2 858 en 2017. Le Mauricien aime tout ce qui est à la mode et c’est le cas du SUV. Il recherche un véhicule qui rassure et qui est pratique. Avoir un SUV permet de grimper quelques échelons dans l’échelle sociale, car il est en général assez imposant et spacieux. Les SUV offrent également un bon rapport qualité/prix », commente la Marketing Manager de Leal & Co. Ltd.

Motos de moyennes cylindrées

Les Mauriciens apprécient également les deux-roues motorisés. Ces véhicules ont pour avantage d’être plus abordables que les voitures et de permettre de ne pas rester coincés dans les embouteillages. En 2018, 7 483 motocyclettes neuves ont été immatriculées à Maurice. Ce nombre devrait être battu en 2019, si la tendance se maintient, car pour les six premiers mois de l’année, ce sont 4 336 motocyclettes neuves qui ont trouvé preneurs.

Selon Ruben Bacha, directeur de la concession Ruben Racing à Maurice, le marché est dominé par les deux-roues de cylindrées moyennes. Les Mauriciens plébiscitent les motocyclettes entre 150 et 300 centimètres cubes (cc). « Les motocyclistes mauriciens sont bien renseignés sur les tendances à l’étranger. Ils voient les avantages de ces cylindrées. Ils ne se fient pas uniquement à ce que leur disent les vendeurs, ils consultent la presse spécialisée et Internet. Les moteurs de 150 à 300 cc offrent plus de puissance que les petites cylindrées. Ceux qui ont roulé avec de petites motos passent ensuite sur des cylindrées plus importantes. Cela fait partie de l’évolution des motards. Mais avec les taxes, ils sont bloqués à 300 cc », indique-t-il.

Le directeur de Ruben Racing fait observer que les motos jusqu’à 300 cc sont exemptées de droits d’accises, celles entre 300 et 450 cc sont taxées à 45 %, alors que celles de plus de 450 cc à 100 %. Selon lui, « les acheteurs de moto de grosses cylindrées neuves sont en voie de disparition à Maurice ». Les Mauriciens qui achètent des motos de plus de 450 cc sont des cadres ou des chefs d’entreprises.

En 2018 : Le marché mauricien en chiffres

Nombre de véhicules toutes catégories (incluant les deux-roues) enregistrés en 2018 :
Neufs : 18 990
Seconde main importées : 9 209

Nombre de motocyclettes :
Neuves : 7 483
Seconde main importées : 21

Nombre de voitures enregistrées en 2018 :
Neuves : 8 722
Seconde main importés : 8 523

Nombre de véhicules hybrides enregistrés en 2018 :
Neufs : 178
Seconde main importés : 3 409

Nombre de véhicules électriques enregistrés en 2018 :
34

Afficher plus

Articles Liés

Bouton retour en haut de la page
Fermer