Your performance partner
News

“Sun Trip”, 39 aventuriers en vélo solaire sur la Route de la soie

Ce sont les nouveaux aventuriers : ils ou elles ont de 24 à 70 ans et sont partis de Lyon vendredi à vélo électrique solaire, pour une course d’au moins 12.000 km sur la mythique Route de la soie. Sorte de Vendée Globe terrestre, ils doivent rallier Guangzhou (Canton) sans itinéraire imposé ni assistance, en moins de 100 jours.

Les voilà réunis place des Terreaux à Lyon juste avant le départ. Un inventaire d’équipées improbables et d’attelages faits maison. On trouve des tandems position couchée avec panneaux solaires sur le toit : la bonne idée pour se protéger du soleil. Ou celui-ci, concocté par un couple de Canadiens, avec elle devant qui pédale et lui derrière qui… rame ! Et un vélo en bambou.

“J’ai l’impression de retrouver les sensations des premiers pionniers de l’aviation. Regardez autour de vous, il n’y a pas un engin pareil”, lance Bernard Cauquil, enseignant originaire de Pau. “Le plus grand danger : c’est l’accident de la circulation”, lance Françoise Denel, doyenne de l’épreuve à presque 70 ans et atteinte d’une neuromyopathie qui lui crée des paralysies au froid.

“Moi, ma grosse peur, c’est d’avoir quatre ou cinq jours de pluie d’affilée”, enchaîne Mickaël Joguet, 38 ans, venu de Vendée. Car recharger son moteur sur secteur entraînerait une disqualification. “Si je vois du temps gris aux prévisions, eh bien je ralentirais le rythme pour préserver ma batterie”, dit-il. Il a choisi la position couchée par confort : 12.000 km sur une selle ça fait “mal, mal”. Un panneau solaire au-dessus de la tête, er un autre en remorque : le tout pèse environ 65 kilos.

Difficile de monter dans cette position. Du coup, il a cherché l’itinéraire le plus plat possible. Il passera donc bien plus au nord (axe Suisse-Allemagne-Ukraine-Russie-Chine), que l’antique Route de la Soie, qui passait par la Turquie, la Syrie, l’Iran et l’Ouzbékistan. Et d’autres tenteront par le sud, un itinéraire plus proche du tracé de cette route commerciale légendaire.

Il y a évidemment les pays interdits pour raisons de sécurité, comme la Syrie ou l’Afghanistan, ou des régions inacessibles pour motifs politiques, comme le Tibet. “Moi, je ne veux pas faire partie des mecs les plus rapides, mais montrer qu’on peut traverser le monde sans pétrole par voie terrestre, comme Solar Impulse l’a fait par les airs”, ajoute-t-il.

Sun Trip a commencé en 2013 avec une course jusqu’au Kazakhstan, puis en 2015 jusqu’en Turquie. Aujourd’hui, les organisateurs ont choisi symboliquement la Route de la soie. Ils sont soutenus par les autorités françaises et chinoises. Pour elles, l’occasion est trop belle d’associer développement durable à la “nouvelle” Route de la soie qu’ils tentent de promouvoir. D’autant plus pour Lyon et Guangzhou, qui fêtent 30 ans de jumelage.

Les vélos seront d’ailleurs ramenés en France par la nouvelle ligne ferroviaire Wuhan-Lyon, inaugurée il y a deux ans. Une liaison stratégique que Pékin a développée à grands coups de milliards pour intensifier les échanges entre la Chine et l’Europe. “Notre objectif en 2020 est de rééditer l’évènement et que ça devienne le Lyon-Canton solaire, qui remplacera peut-être un jour le Paris-Dakar”, rêve tout haut Florian Bailly, fondateur du Sun Trip.

“Le vélo solaire n’existe pas en Chine et mon objectif est justement de promouvoir l’énergie verte”, explique Lizhao Hou, seul participant chinois. La Chine, premier émetteur mondial de gaz à effet de serre, avec un recours toujours accru au charbon, fait désormais la chasse aux particules fines dans les villes, une politique qui commence à porter ses fruits.

“Nous devons apprendre les bonnes pratiques des grandes villes européennes”, a dit vendredi le maire-adjoint de Guangzhou, Pan Jianguo, reçu pour l’occasion sous les dorures de l’Hôtel de ville de Lyon. Et parce que la communication est (trop?) importante sur ces sujets-là, les organisateurs comptent honorer non seulement le vainqueur (sans doute en 40 jours), mais aussi l’équipe qui aura le mieux communiqué sur Internet et les réseaux sociaux pendant son périple.

Show More

Articles Liés

Close