Votre publicité
NewsSport Auto

WRC – Rallye Monte-Carlo : Neuville en tête à l’issue de la 1re journée

Le Belge Thierry Neuville (Hyundai) a pris la tête du rallye Monte-Carlo devant le Français Sébastien Ogier (Toyota), jeudi à l’issue de la première journée de la première épreuve du championnat du monde des rallyes WRC 2020.

Ogier avait pris la tête de l’épreuve à l’issue de la 1re spéciale mais Neuville a réalisé un temps canon dans la 2e pour prendre la tête du rallye avec 19,1 secondes d’avance.

L’Estonien Ott Tänak (Hyundai), champion du monde en titre, est 3e à 25,1 secondes de Neuville.

Disputées à la nuit tombée, ces deux premières spéciales de l’épreuve, qui en compte 16 jusqu’à dimanche, n’ont pas vu beaucoup de neige sur la route mais des plaques de verglas ont rendu la conduite difficile.

“C’était très piégeux”, a souligné Neuville alors que Tänak se plaignait lui des fumigènes allumés par les spectateurs et qui ont gêné sa visibilité. “Je suis content d’être en vie”, a-t-il affirmé à l’arrivée de la 2e spéciale qui l’a vu perdre beaucoup de temps sur son coéquipier belge. C’est le premier rallye que l’Estonien dispute pour Hyundai en WRC après avoir remporté son titre l’an dernier avec Toyota.

“Nous aurions peut-être pu aller plus vite mais le rallye ne fait que commencer”, a déclaré pour sa part Sébastien Ogier, qui vise une 8e victoire –et une 7e consécutive– dans cette épreuve disputée autour de Gap (Hautes Alpes) et dans l’arrière pays niçois.

Le Français, sextuple champion du monde, courait l’an dernier pour Citroën qui s’est depuis retiré de la catégorie reine du WRC.

Le Britannique Elfyn Evans (Toyota) est 4e, lui aussi pour sa première course chez Toyota alors qu’il courait l’an dernier pour M-Sport Ford.

Sébastien Loeb (Hyundai) est lui 5e. A 45 ans, le nonuple champion du monde français ne dispute cette saison que quelques rallyes pour l’écurie sud-coréenne.

A noter que le Finlandais Teemu Suninen (M-Sport Ford) a été victime de problèmes de transmission dans la 2e spéciale qu’il n’a pas pu terminer.

Le temps, relativement clément pour la saison, se caractérise par une absence de neige en basse altitude mais des plaques de verglas se forment sur la route en soirée. Plusieurs concurrents ont ainsi opté pour équiper leurs voitures de pneus cloutés dans la 2e spéciale mais sans pour autant en tirer un avantage décisif sur ceux qui avaient décidé de partir avec des pneus normaux.

Le rallye se poursuit vendredi avec six autres spéciales d’une vingtaine de kilomètres chacune. Le départ de la 3e spéciale sera donné à 08h36 locales (07h36 GMT) et celui de la dernière à 16h39 locales. L’arrivée du rallye sera jugée dimanche à Monaco.

Afficher plus

Articles Liés

Bouton retour en haut de la page
Fermer