Nouveauté

Royal Enfield Classic 350 : une néo-rétro intemporelle

L’une des plus anciennes marque de moto au monde, Royal Enfield est disponible à Maurice. Son revendeur local propose pour le moment un seul modèle : la Classic 350.

Cela fait plusieurs années que l’ancien revient à la mode, notamment dans le monde de l’automobile et de la moto. On ne parle pas ici de vintage, c’est-à-dire de véhicules d’un certain âge restaurés qui font le bonheur des collectionneurs, mais de véhicules récents au look d’antan. Cette tendance est appelée néo-rétro. L’une des marques de deux-roues qui incarne le mieux ce mouvement est Royal Enfield.

Qui peut dire au premier coup d’œil en voyant l’une de ces machines qu’elle vient de sortir d’usine ? Les Royal Enfield gardent le look des motos des années 1940 et 1950. La technologie a un peu évolué, mais reste tout de même très simple. Ne vous attendez pas à avoir les derniers équipements électroniques au guidon d’une Royal Enfield, et d’ailleurs ce n’est certainement pas ce que recherchent les aficionados de cette marque.

Royal Enfield Classic 350

La moto est équipée d’un moteur monocylindre à quatre temps de 346 cc qui développe 19,8 chevaux de puissance et 28 Newton-mètre (Nm) de couple.

Pourquoi est-ce qu’on vous parle des motos Royal Enfield ? Tout simplement parce que le concessionnaire Dewan Motors installé à Bell-Village a décidé d’importer cette marque à Maurice. Il vient d’ouvrir un tout nouveau showroom à la rue Mgr Leen, à Port-Louis. Ce point de vente est entièrement consacré à la marque Royal Enfield. Sunil Dewan, directeur de Dewan Motors, indique que dans un premier temps, un seul modèle est disponible : la Royal Enfield Classic 350. Comme son nom l’indique, il s’agit du modèle classique équipé d’un moteur de 350 centimètres cubes (cc).

Dewan Motors vend cette moto à Rs 225 000 sur route, assurance comprise. « Il s’agit d’un marché niche pour des amateurs de motos néo-rétro. Ce sont des personnes qui aiment la balade et les motos au design d’antan. Nous prévoyons d’écouler à terme une vingtaine d’unité par mois. Ensuite, selon la demande, nous pourrions envisager d’importer d’autres modèles. Nous tenons une campagne de promotion de la moto, notamment dans des centres commerciaux du pays », explique Sunil Dewan.

Le moins que l’on puisse dire, c’est que cette moto a un design qui semble n’avoir pas évolué depuis sa création. Ses formes arrondies, ses jantes à rayons, sa selle montée sur ressorts et son pot d’échappement placé très bas rappellent dès le premier coup d’œil le design des motos britanniques de l’après-guerre. La moto est équipée d’un moteur monocylindre à quatre temps de 346 cc qui développe 19,8 chevaux de puissance et 28 Newton-mètre (Nm) de couple. Sa boîte de vitesses compte cinq rapports.

Du Royaume-Uni à la Grande péninsule

Royal Enfield Classic 350

Royal Enfield est l’une des marques de motos les plus anciennes. Elle a été lancée au Royaume-Uni en 1901. En 1970, l’histoire de la marque prend un tournant important car sa production au Royaume-Uni cesse avant de reprendre en Inde. La marque est en effet rachetée par la compagnie indienne Eicher.

Les ventes ne cessent d’augmenter dans la Grande péninsule. Sa simplicité de conception et sa fiabilité en font un véritable succès commercial. Un record de vente est atteint en 2014 avec 302 592 unités écoulées en une année. La Royal Enfield Classic 350 est la moto de la marque la plus vendue.

Selon Sunil Dewan, en Inde, Royal Enfield est tellement appréciée que certains voyageurs achètent des motos de la marque pour traverser le pays au lieu de louer des véhicules. Ils les revendent ensuite très facilement avant de quitter le pays. Des tour-opérateurs en Inde proposent également des ‘roadtrips’ en Royal Enfield.

Royal Enfield Classic 350

Afficher plus

Articles Liés

Bouton retour en haut de la page