NewsSport Auto

500 miles d’Indianapolis : Marco Andretti partira en pole position

L’Américain Marco Andretti, au terme d’un duel très serré avec le Néo-Zéalandais Scott Dixon, finalement 2e, a réussi à être le plus rapide des qualifications dimanche et partira en pole position des mythiques 500 Miles d’Indianapolis, dans une semaine.

Andretti (Andretti Autosport), qui avait dominé ces derniers jours les essais libres préalables à ce “Fast 9” regroupant les neuf pilotes les plus rapides, a bouclé ses quatre tours à 371,758 km/h de moyenne.

A 33 ans, il rêve désormais de marcher sur les pas de son illustre grand-père Mario, qui s’était imposé en 1969 sur le célèbre ovale et dont la dernière pole position remonte à 1987, l’année de naissance de Marco.

“En fait, j’ai pensé à lui parce que lorsque je suis sorti du camping-car, il y avait beaucoup de vent. Il a cette phrase que peu de gens connaissent mais qui est récurrente chez nous: +Le vent vous fera peur mais il ne vous écrasera jamais+. Aujourd’hui, il avait raison. C’était plutôt génial”, a-t-il dit tout sourire.

Le poids de l’histoire n’a finalement pas trop pesé sur les épaules de celui qui est en quête d’une troisième victoire en IndyCar et dont le meilleur classement à Indianapolis est une 2e place pour sa première fois en 2006, déjà dans une monoplace portant son nom.

Il a néanmoins dû batailler pour ne pas laisser la pole au Néo-Zélandais Scott Dixon, qui a lui aussi bouclé ses quatre tours à 371,758 km/h de moyenne, mais à peine moins rapide en Milles/h.

Le vainqueur des 500 Miles en 2008 conserve évidemment ses chances pour rééditer cette performance, en partant juste derrière Andretti.

Le Japonais Takuma Sato, lauréat en 2017, a lui réalisé le 3e chrono (370,149 km/h), juste devant le rookie Rinus VeeKay, seul représentant des Chevrolet face à huit Honda (370,149 km/h).

Suivent dans l’ordre Ryan Hunter-Reay (5e), James Hinchliffe (6e), Alex Palou (7e), Graham Rahal (8e) et Alexander Rossi (9e).

Afficher plus

Articles Liés

Bouton retour en haut de la page