EssaiNews

Essai vidéo – Mitsubishi Outlander : Le fleuron de la marque japonaise

Le nouveau Mitsubishi Outlander monte en gamme et souhaite faire de l’ombre aux SUV familiaux premium. Le Défi Moteurs a pris le volant de la version la mieux équipée pour savoir si les marques haut de gamme ont du souci à se faire face à ce véritable 4X4.

Chez Mitsubishi, le haut de gamme est représenté par l’Outlander. La nouvelle version de ce grand SUV est désormais disponible sur le marché mauricien. Le Mitsubishi Outlander souhaite concurrencer les SUV familiaux premium du marché. Le Défi Moteurs a pris le volant de la version la mieux équipée afin de déterminer s’il peut les concurrencer en termes d’habitabilité, de confort, d’équipements et de conduite.

Le Mitsubishi Outlander arbore la signature stylistique de la marque japonaise, et le moins que l’on puisse dire, c’est que ce design est plutôt excentrique sur la face avant. Les phares, par exemple, sont répartis sur deux niveaux. On trouve de minces feux de jour en haut à la place traditionnelle des phares, alors que ces derniers sont plus bas excentrés à chaque extrémité de la face avant. Ils sont encadrés par des larges C chromés dans lesquels sont intégrés les feux de jour.

Quatre lignes horizontales chromées traversent la partie haute de la calandre alors que du gris mat et du noir brillant habillent le bouclier. Sur les côtés, les lignes sont tendues. Des nervures donnent du muscle au SUV familial, alors que les jantes de 20 pouces au design travaillé lui apportent de la sportivité. Vu de profil, le Mitsubishi Outlander montre qu’il est imposant et volumineux. Les protections en plastique au niveau des passages de roues et des bas de caisse lui donnent un air de baroudeur. Si l’arrière est plus sobre que l’avant, il garde tout de même l’esprit imposant et volumineux des profils. Le bas du bouclier de couleur gris mat donne un cachet sportif au SUV familial. Quant à la signature lumineuse de la poupe, elle est, elle aussi, plus sobre que celle de la face avant.

L’habitacle montre clairement le placement du Mitsubishi Outlander dans le haut de la gamme du constructeur japonais. Les matériaux sont de bonne qualité. On retrouve ainsi du cuir à profusion ainsi que du plastique mousseux. Un écran tactile trône fièrement sur la planche de bord. Les sièges sont confortables. Celui du chauffeur est réglable électriquement et, comme dans des véhicules de luxe, il se recule de quelques centimètres au moment d’ouvrir la portière afin de faciliter la descente du chauffeur. Il reprend sa place automatiquement au moment de redémarrer afin, cette fois-ci, de faciliter la montée à bord. Pour en terminer avec le poste du conducteur, on trouve le levier de vitesses un peu trop basique visuellement et peu ergonomique. On regrette enfin l’absence de l’affichage numérique et du chargeur de smartphones par induction qui auraient souligné le côté premium du Mitsubishi Outlander.

Le gabarit du SUV familial aidant, les passagers ne manquent pas de place à bord. Et si cela ne suffit pas, deux petites places sont disponibles dans le coffre. Cependant, même en avançant la rangée de sièges du milieu, les places à l’arrière sont étroites et leur accès reste difficile pour des adultes. Elles seront donc à réserver à des enfants, ça tombe bien pour un SUV à vocation familiale. Quand les deux sièges de la troisième rangée sont baissés, le coffre est volumineux. Mais il aurait pu l’être davantage si son plancher n’était pas aussi haut, ce qui, en plus, rend le chargement d’objets lourds difficile. Dans son ensemble, l’habitacle du Mitsubishi Outlander est spacieux et confortable.

Au niveau des équipements, notre modèle d’essai dispose, entre autres, d’un toit panoramique ouvrant. Il est teinté, ce qui permet d’en profiter même par temps ensoleillé. L’écran tactile donne accès au menu de l’infodivertissement. Si ce dernier est relativement simple avec principalement l’autoradio et le GPS, il est compatible avec Apple CarPlay et Android Auto, les systèmes d’infodivertissement automobiles des principaux smartphones. Dommage que le Mitsubishi Outlander ne dispose pas d’aides à la conduite comme le maintien dans la voie, cela lui aurait donné des arguments supplémentaires contre les SUV premium.

Un vrai 4X4

Mais le Mitsubishi Outlander se rattrape avec ses différents modes de conduite tout-terrain. En effet, contrairement à bon nombre de SUV, le Mitsubishi Outlander est un vrai 4X4. La puissance est répartie électroniquement par l’ordinateur de bord entre les quatre roues. Dans des conditions de conduite normale, cela permet de ne donner de la puissance qu’à deux roues afin de faire des économies de carburant. Mais le conducteur peut choisir parmi six modes de conduite : éco, normal, asphalte, gravier, neige et boue. À Maurice, le mode neige peut paraître inutile, mais il peut servir sous la pluie lorsque la route devient glissante. Le mode asphalte permet d’avoir plus de motricité et des régimes moteurs plus élevés pour une conduite plus sportive sur une route sinueuse par exemple. Les modes graviers et boue serviront pour faire du tout-chemin lorsque le temps est sec ou pluvieux. Notons que le Mitsubishi Outlander dispose aussi d’une assistance à la descente. Tous ces modes de conduite peuvent être sélectionnés à travers une molette placée sur la console centrale derrière le levier de vitesse. Ils permettent au SUV d’être à l’aise et sûr.

C’est le confort qui prime sur la route à bord du Mitsubishi Outlander. Son moteur essence de 2,5 litres développe 181 chevaux de puissance et 245 newton-mètres de couple. C’est suffisant pour mouvoir correctement les 1 690 kilogrammes de l’engin jusqu’à 187 kilomètres par heure. Ce bloc est associé à une boîte de vitesses à variation continue (CVT). Elle peut être pilotée manuellement grâce à des palettes au volant. En mode automatique, cette boîte de vitesses est efficace, dommage qu’en mode séquentiel, elle reprend trop vite le contrôle. Mitsubishi annonce une consommation de 8,1 litres aux 100 kilomètres. Malgré son haut centre de gravité, le SUV prend peu de roulis en virage et grâce à sa transmission intégrale gérée électroniquement, il dispose d’une bonne tenue de route.

Le Mitsubishi Outlander va certainement faire hésiter des automobilistes à la recherche d’un SUV premium. Il propose des prestations dignes du haut de gamme, notamment au niveau de son habitabilité, de son confort et de sa tenue de route. Quelques détails manquent tout de même pour le faire totalement concurrencer les SUV des marques premium, comme des aides à la conduite, un affichage numérique et de véritables prestations sportives. Mais pour ceux qui ne font pas de ces équipements une priorité, ils vont certainement inclure ce SUV familial dans leur liste de choix. Le Mitsubishi Outlander est disponible chez Leal & Co à partir de Rs 2,5 millions. Notre modèle d’essai est affiché à Rs 2,6 millions.

Fiche Technique :

MOTEUR
Cylindres/type 4 / en ligne
Cylindrée 2 488 cc
Puissance 181 cv
Transmission Intégrale
Carburant Essence
Couple 245 nm
BOITE DE VITESSE
Type CVT & séquentielle
Nombre de rapports na
PERFORMANCES
Vitesse maximale 187 km/h
Accélération (0 à 100 km/h) 10,6 s
CONSOMMATION
Consommation intra-urbaine 10,5 l/100 km
Consommation extra-urbaine 6,8 l/100 km
Consommation mixte 8,1 l/100 km
Emissions de CO2 185 g/km
Contenance réservoir
POIDS/VOLUME
Poids à vide 1 690 kg
ROUES
Jantes 255/45 R20
Afficher plus

Articles Liés

Ceci peut vous intéresser
Fermer
Bouton retour en haut de la page