EssaiNews

Essai vidéo – Mazda BT-50 : Le transporteur baroudeur en costard cravate

Mazda a décidé de ne pas faire de compromis avec son nouveau BT-50. Le pickup japonais doit être élégant, confortable et à l’aise en tout-terrain. Le Défi Moteurs a pris le volant de la version équipée des quatre roues motrices et de toutes les options pour savoir si le pari est tenu.

Les pickups sont des véhicules polyvalents. Ils servent aussi bien aux professionnels pour le transport de marchandises qu’aux particuliers pour les trajets du quotidien comme aller au travail, faire les courses ou déposer les enfants à l’école. Ces engins plaisent aux automobilistes mauriciens, il suffit de regarder leur nombre sur nos routes.

Les pickups se démarquent les uns des autres par des designs de plus en plus affirmés et un confort amélioré digne des SUV. C’est le cas de la nouvelle génération du Mazda BT-50. Ce modèle a été officiellement lancé à Maurice le 7 juillet 2021 par Axess, le concessionnaire local de la marque japonaise. Le Défi Moteurs a pris le volant du Mazda BT-50 dans sa version la mieux équipée. Il dispose dans cette configuration d’un moteur turbo diesel de 3 litres, mais aussi et surtout de la transmission intégrale. C’est pourquoi nous avons choisi de l’emmener faire du tout-terrain entre Pierrefonds et Beaux-Songes au milieu des arbres à letchis.

Mazda soigne le look de ces modèles depuis l’arrivée de sa nouvelle signature stylistique. Ce BT-50 ne déroge donc pas à la règle en arborant une face avant proche de celles des SUV et berlines de la marque japonaise. Cela passe notamment par un regard affirmé et agressif à travers le dessin des phares, dont la signature lumineuse est à LED. La calandre reprend également les contours que l’on retrouve sur d’autres modèles de Mazda. Les flancs sont plus communs que ce qu’on peut retrouver sur d’autres pickups du marché. Une arrête qui part des ailes pour se prolonger au niveau de la benne affirme toutefois la personnalité du BT-50. Le dessin des jantes de 18 pouces à cinq branches est original. L’arrière est quant à lui plus classique. Seul le haut des phares légèrement tronqué pour donner un regard agressif rappelle la signature stylistique de la face avant.

Notons que la benne est assez volumineuse pour une utilisation au quotidien ainsi que pour bon nombre de tâches professionnelles. Elle peut supporter jusqu’à 1,050 kg de chargement. Notre modèle d’essai dispose d’une bâche sur le caisson afin de protéger le chargement des intempéries. Bien que le caisson doit être déverrouillé pour que la bâche soit retirée, il n’offre pas le même niveau de protection contre le vol que le coffre d’une auto classique.

Du cuir à profusion

À l’intérieur de l’habitacle de notre modèle d’essai, nous sommes loin de l’ambiance austère d’un véhicule utilitaire. Il y a du cuir à profusion au niveau des sièges, des panneaux de portières, de la planche de bord et du volant. Le design de l’habitacle est plutôt consensuel, mais élégant. On ne peut rater l’écran tactile de 9 pouces destiné à l’info-divertissement, placé au centre de la console centrale. Les compteurs sont quant à eux classiques avec un affichage à aiguilles. Les sièges à l’avant comme à l’arrière sont confortables. À l’avant, leur réglage se fait électriquement.

Au niveau des équipements, la climatisation bizone est couplée à un capteur de luminosité. Les phares et les essuie-glaces sont automatiques. Le démarrage peut se faire à distance en appuyant sur un bouton de la clé de contact. Cela semble être un simple gadget, mais c’est pratique lorsqu’on veut rafraîchir l’habitacle de l’auto qui est restée au soleil pendant qu’on charge le caisson, par exemple. Si les versions disponibles à Maurice n’embarquent pas les assistances à la conduite, elles peuvent cependant être équipées d’une boîte noire. Cet enregistreur de données est particulièrement adapté aux flottes professionnelles. Il permet un meilleur suivi des véhicules et de la conduite des chauffeurs par les propriétaires. Notre modèle dispose d’une boîte de vitesses automatique à six rapports. Elle peut être pilotée en mode séquentiel.

Une fois le moteur démarré, le son particulier du diesel se fait entendre, mais le niveau sonore reste tout de même contenu, car l’habitacle est bien insonorisé. Il faudra monter haut dans les tours pour réellement entendre le moteur dans l’habitacle. Il ne vibre pas à bas régime comme cela peut être le cas sur des véhicules diesel de conception plus ancienne ou rustique.

Sur la route en mode deux roues motrices et en transmission intégrale à vitesses longues, il faut monter jusqu’à 2.000 tours par minute pour réellement obtenir le couple du moteur. À bas régime, le bloc se montre plutôt souple. Le poids du pickup se fait ressentir dans des virages serrés. Il faut dire qu’il pèse tout de même un tout petit peu plus de 2 tonnes. Heureusement que le freinage est bon. Le centre de gravité étant haut perché, le Mazda BT-50 n’est pas un véhicule fait pour le dynamisme, d’autant plus que sur les petites routes sinueuses, le train avant manque un peu de précision. Mais le pickup se montre particulièrement confortable en toutes circonstances. Ce confort est même bien présent en mode tout terrain. Le pickup est à l’aise hors des sentiers battus. Aucun chemin de terres ou de roches ne lui résiste. Et lorsque les conditions sont plus difficiles, pour franchir une montée caillouteuse par exemple, il suffit de passer en mode transmission intégrale avec vitesses courtes. Les montées en régimes se font plus rapidement même à faible vitesse ce qui permet d’avoir les 450 newtons-mètres de couple tout de suite et ainsi de monter facilement. Et si jamais cela ne suffit toujours pas, on peut bloquer électroniquement le différentiel afin de garder de la motricité sur chaque roue. L’entrée d’air a été placée le plus haut possible sous le capot. Cela permet de passer des gués d’une profondeur maximale de 80 centimètres sans risquer que le moteur n’avale de l’eau. Notons que Mazda annonce une consommation de 8 litres aux 100 kilomètres, ce qui est relativement peu au vu du gabarit du véhicule.

Le Mazda BT-50 est un pickup réussi, alliant un design élégant, un confort digne d’un SUV et des aptitudes en tout-terrain. Il saura faire le bonheur des familles qui veulent de l’espace, mais qui ne souhaitent pas céder à la mode des SUV, ainsi qu’aux professionnels qui ont besoin d’un véhicule pouvant transporter de lourdes charges dans le confort. Seul son train avant perfectible peut être classé dans la catégorie des défauts. Le Mazda BT-50 est disponible chez Axess à partir de Rs 1,3 million. Notre modèle d’essai qui est la version la mieux équipée est affichée à Rs 1,95 million.

Afficher plus

Articles Liés

Bouton retour en haut de la page