Essai

Jeep Renegade : le rebelle

Your performance partner

 

La Baby Jeep est un sérieux concurrent à la Mini Clubman et à sa cousine, la Fiat 500X, avec laquelle elle partage la même plateforme. Sa bouille différente des autres SUV compacts fait la différence. Surtout pour une clientèle en quête d’originalité.

Agréable et fonctionnel, l’habitacle du Renegade semble avoir été imaginé par un fan inconditionnel du Willys.

Fans de tout-terrain sous amphétamines, passez votre chemin. Le dernier-né de la famille Jeep, le Renegade, n’est pas fait pour vous. Atypique, ce SUV compact apporte un vent de fraîcheur dans ce segment populaire où presque tous les modèles semblent être sortis du même moule. Taillé à la serpe, il est une alternative à la Kia Soul et la Nissan Juke, voire la Mini Countryman et la Toyota C-HR. Le Renegade entend bien se faire une place au soleil aux côtés de la Fiat 500X, sa cousine germaine avec laquelle il partage la même plateforme.

Avec sa calandre à sept barrettes verticales, le Renegade fait immédiatement valoir sa filiation au mythique Jeep Willys conçu il y a 76 ans pour être embrigadé avec les troupes américaines à leur entrée dans la Seconde Guerre mondiale. Cubique comme son aïeul, le Renegade a plus de sex-appeal auprès des femmes et des jeunes que ses aînés, le Compass et le Wrangler. Ceci explique pourquoi il est devenu un des best-sellers du groupe italien Fiat Chrysler Automobiles en Europe. D’autant qu’il est proposé avec une palette d’options et de couleurs attrayantes.

Débarqué à Maurice un an à peine après avoir été présenté au Salon de Genève, le Renegade est proposé par ABC Autotech en quatre déclinaisons. Il y a d’abord la Longitude de 1,6 litre à traction avant de 100 chevaux avec une boîte manuelle à cinq vitesses et trois variantes de Limited. Le modèle que nous avons essayé, une Limited à traction intégrale doté d’un moteur Fiat de 1,4 litre turbo MultiAir de 170 chevaux couplé à une boîte automatique à… neuf rapports, est une vraie fusée.

Il faut bien surveiller le speedomètre car la limite de vitesse autorisée est vite franchie.

Il faut bien surveiller le speedomètre car la limite de vitesse autorisée est vite franchie. Le Renegade a vite avalé la partie de l’autoroute du Nord jusqu’au village de Pointe-des-Lascars. La direction n’est pas aussi vive mais il est tout aussi à l’aise sur la chaussée que sur un terrain accidenté grâce à sa garde surélevée. Quatre modes de conduite permettent de régler la traction en fonction du terrain sur lequel vous évoluez : automatique, boue, sable… ou neige. Pour le dernier, aucun risque de devoir s’en servir ici.

Jeep Renegade

Jeep Renegade

Jeep Renegade

Jeep Renegade

Jeep Renegade

Jeep Renegade

Jeep Renegade

Jeep Renegade

Jeep Renegade

    Agréable et fonctionnel, l’habitacle du Renegade semble avoir été imaginé par un fan inconditionnel du Willys. Les références à l’illustre ancêtre sont omniprésentes sur le tableau de bord qui se présente bien. Outre le dessin d’un Willys qui escalade le rebord du pare-brise, il y a le rappel que Jeep a été créé en 1941 inséré sur la console centrale au look classique. D’autres dessins sont visibles sur les haut-parleurs et jusqu’à l’intérieur du coffre, ce qui fera certainement plaisir aux adeptes de la car culture ou des voitures américaines. La forme des phares et des feux arrière en X a, elle, été inspirée incontestablement d’un jerrycan qui ornait l’arrière du Willys.

    La sellerie en cuir est un plus, tout comme les jantes alliage de 17 pouces en série au design inimitable.

    Le Baby Jeep est proposé avec un système audio Uconnect 6.5, un écran EVIC de 7 pouces qui permet de visualiser ses manœuvres lors d’une marche arrière ainsi qu’une série d’accessoires électroniques à faire pâlir une berline. Entre autres, figurent l’alerte de franchissement de lignes blanches qui corrige automatiquement la trajectoire, le contrôle de vitesse en descente, le « cruise control » et un détecteur de pression des pneus. La climatisation est automatique, tout comme le frein à main qui peut être désengagé grâce à une simple pression sur la pédale de frein.

    Outre ses six airbags, le Renegade dispose d’une assistance au freinage, l’ESC et d’une alerte pour les ceintures non-attachées à l’arrière. Une prise de 12V est présente dans l’habitacle comme dans le coffre, ce qui permet d’y connecter une baladeuse si jamais l’envie vous prend d’organiser un barbecue au milieu d’un champ de canne ou sur le versant d’une montagne. Les rangements ne sont malheureusement pas nombreux pour un véhicule de ce type. La sellerie en cuir est un plus, tout comme les jantes alliage de 17 pouces en série au design inimitable. Sans compter la fonction Bluetooth qui permet de téléphoner sans récolter une contravention.

    Notre modèle d’essai vaut Rs 2 18à 000 alors que les autres variantes sont proposées à Rs 1 650 000 et Rs 1 960 000.

    Tags
    Show More

    Ceci peut vous intéresser

    Close
    Close