News

Nissan a vendu l’ancien jet d’affaires de Carlos Ghosn

Nissan a vendu le jet d’affaires qu’utilisait son ancien grand patron déchu Carlos Ghosn, ont confié des sources au quotidien japonais Yomiuri Shimbun, tandis qu’une porte-parole du constructeur automobile japonais interrogée vendredi par l’AFP a préféré s’abstenir de tout commentaire.

Les images de cet appareil pouvant comprendre jusqu’à 20 places avaient fait le tour du monde en novembre 2018, car c’est peu après son arrivée à l’aéroport de Tokyo-Haneda avec cet avion que M. Ghosn avait été arrêté par les procureurs japonais, sur des soupçons de malversations financières.

A l’époque ce jet avait pour numéro d’identification N155AN”, pour symboliser son appartenance au groupe japonais.

Cependant Carlos Ghosn abusait de l’usage de cet avion à des fins personnelles, a dénoncé Nissan dans un rapport publié en janvier 2020, parmi de nombreux autres griefs qu’il reproche à son ex-grand patron.

Le prix d’un modèle neuf de ce jet fabriqué par la société américaine Gulfstream Aerospace est estimé à plus de 7 milliards de yens (58 millions d’euros), a précisé le Yomiuri Shimbun.

Alors qu’il était en liberté sous caution dans l’attente de son procès au Japon, avec interdiction de quitter l’archipel, M. Ghosn s’est enfui fin décembre au Liban dans des conditions rocambolesques, à bord d’autres jets loués par des complices.

Tokyo a formellement demandé vendredi aux Etats-Unis d’extrader deux Américains, Michael et Peter Taylor, soupçonnés d’avoir aidé M. Ghosn dans son évasion, en vue de les juger au Japon.

Ces deux complices présumés avaient été arrêtés en mai dans la région de Boston (nord-est des Etats-Unis).

Afficher plus

Articles Liés

Bouton retour en haut de la page
Fermer